La police des Noirs à la Martinique, la Guadeloupe, Saint-Domingue, sous l'Ancien régime : (1756-1791)

par Hurard Bellance

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Lucien-René Abénon.

Soutenue en 1999

à Antilles-Guyane .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Avec les difficultes de recrutement des engages, le gouvernement francais, a partir de 1670, recourut plus systematiquement a l'emploi des esclaves noirs dans ses colonies d'amerique. Vers 1789, 89 000 africains environ etaient recenses dans chacune des iles de la martinique et de la guadeloupe, 450 000 a saint-domingue. Comment contenir de telles quantites d'hommes ? le code noir entendait repondre a la question en reglementant tout ce qui, chez les negres, etait de nature a gener la production : la pratique du commerce, le controle des allees et venues, le marronnage. Cette loi fut completee par des ordonnances locales comme celles se rapportant au poison. On pensa de meme que la religion pouvait en imposer aux esclaves et les rendre plus disponibles pour les taches agricoles. Une police fut egalement etablie pour les noirs libres, egaux des blancs, en droit. Cependant, le gouvernement fit tout pour ignorer l'article 59 du code noir proclamant cette uniformite juridique, en elevant une barriere entre les deux races. La police des noirs fut d'une execution difficile, en ce qui concernait les esclaves fondamentalement. Neanmoins, les resultats recherches par cette politique, particulierement l'exploitation des terres, furent bien atteints.

Autres versions

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Ibis rouge à Matoury

La police des Noirs en Amérique, Martinique, Guadeloupe, Guyane, Saint-Domingue et en France aux XVIIe et XVIIIe siècles


Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Ibis rouge à Matoury (Guyane)

La police des Noirs en Amérique (Martinique, Guadeloupe, Guyane, Saint-Domingue) et en France aux XVIIe et XVIIIe siècles

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (384 f., F.385-797)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 659-682

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Schoelcher). Service commun de la documentation. Section Martinique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 363.2 BEL
  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Schoelcher). Service commun de la documentation. Section Martinique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 363.2 BEL
  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Schoelcher). Service commun de la documentation. Section Martinique.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LARHRA (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Ibis rouge à Matoury

Informations

  • Sous le titre : La police des Noirs en Amérique, Martinique, Guadeloupe, Guyane, Saint-Domingue et en France aux XVIIe et XVIIIe siècles
  • Dans la collection : Collection Espace outre-mer
  • Détails : 1 vol. (331 p.)
  • ISBN : 978-2-84450-369-5
  • Annexes : Bibliogr. p. 317-328. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.