Restructuration automatique des variables d'un programme en vue de sa parallélisation

par Vincent Lefebvre

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Paul Feautrier.

Soutenue en 1998

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    Cette thèse se place dans le cadre de la parallélisation automatique de programmes. Toute tentative de parallélisation débute par une analyse des dépendances. Parmi toutes les dépendances, seules les vraies dépendances de flot correspondent effectivement à un échange d'informations entre opérations. Les autres dépendances sont artificielles, -i. E. Uniquement liées à la réutilisation mémoire. Toute dépendance artificielle peut être détruite par expansion mémoire (agrandissement des données du programme). Afin de dégager un maximum de parallélisme, on peut les supprimer toutes en réalisant une expansion totale, -i. E. En traduisant le programme en assignation unique. L'inconvénient majeur de cette technique est son coût mémoire inacceptable. Cette thèse démontre qu'une expansion partielle de la mémoire permet de dégager autant de parallélisme que l'expansion totale avec un coût mémoire beaucoup plus réduit.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 215 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 67 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Direction des Bibliothèques et de l'Information Scientifique et Technique-DBIST. Bibliothèque universitaire Sciences et techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 004.35 LEF
  • Bibliothèque : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Direction des Bibliothèques et de l'Information Scientifique et Technique-DBIST. Bibliothèque universitaire Sciences et techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T980008
  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1998 LEF
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.