Un langage visuel d'interrogation de bases de données objets dans un environnement d'administration de réseaux

par Philippe Baudry

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Françoise Madaule.

Soutenue en 1998

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    Face à la relative complexité et la diversité des langages de requêtes offerts par les systèmes de gestion de bases de données objets, des interfaces visuelles commencent à apparaître afin de permettre à un utilisateur d'accéder graphiquement aux données de la base. Cependant les familles d'interfaces existantes présentent un certain nombre d'inconvénients, lies pour le principal aux modes de construction des requêtes proposées, ainsi qu'aux possibilités d'interrogations offertes souvent restreintes. L'interface visuelle présentée dans cette thèse se dénomme cmis query builder. Elle est intégrée dans la plate-forme d'administration de système et réseaux ism développée par la société Bull. Cette interface constitue un système complet d'interrogation de bases de données objets dans un environnement cmis. Le mode de construction d'une requête repose sur une approche de style graphe, En faisant ici une nette distinction entre la définition de la requête et son exécution, l'utilisateur construit sa requête en dessinant l'arbre hiérarchique des classes à interroger, sur lesquels il peut définir des opérateurs (26 au total). La définition de variables permet, en plus du mode de calcul apporte, d'établir des liens entre classes et apporte une interprétation sémantique supplémentaire de la base interrogée. Les opérateurs sont pour la plupart inspirés de l'algèbre relationnelle, mais appliques à un environnement objet et hiérarchique. Leur description formelle apporte au langage visuel un pouvoir d'expression comparable a sql. Une requête ainsi construite constitue une méthode pour une classe exécutable sur n'importe quel objet de la classe. Une requête peut être sauvegardée sous forme d'objets, permettant sa re-édition ou son exécution en mode graphique au programme. La transparence vis-à-vis du langage sous-jacent permet des extensions possibles de l'interface comme l'interrogation de bases de données objets non cmis, ou relationnelles

  • Titre traduit

    A visual query language for object oriented data bases in a sytems and networks managment domain


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Face a la relative complexite et la diversite des langages de requetes offerts par les systemes de gestion de bases de donnees objets, des interfaces visuelles commencent a apparaitre afin de permettre a un utilisateur d'acceder graphiquement aux donnees de la base. Cependant les familles d'interfaces existantes presentent un certain nombre d'inconvenients, lies pour le principal aux modes de construction des requetes proposees, ainsi qu'aux possibilites d'interrogations offertes souvent restreintes. L'interface visuelle presentee dans cette these se denomme cmis query builder. Elle est integree dans la plateforme d'administration de systeme et reseaux ism developpee par la societe bull. Cette interface constitue un systeme complet d'interrogation de bases de donnees objets dans un environnement cmis. Le mode de construction d'une requete repose sur une approche de style graphe, en faisant ici une nette distinction entre la definition de la requete et son execution. L'utilisateur construit sa requete en dessinant l'arbre hierarchique des classes a interroger, sur lesquels il peut definir des operateurs (26 au total). La definition de variables permet, en plus du mode de calcul apporte, d'etablir des liens entre classes et apporte une interpretation semantique supplementaire de la base interrogee. Les operateurs sont pour la plupart inspires de l'algebre relationnelle, mais appliques a un environnement objet et hierarchique. Leur description formelle apporte au langage visuel un pouvoir d'expression comparable a sql. Une requete ainsi construite constitue une methode pour une classe executable sur n'importe quel objet de la classe. Une requete peut etre sauvegardee sous forme d'objets, permettant sa re-edition ou son execution en mode graphique au programme. La transparence vis-a-vis du langage sous-jacent permet des extensions possibles de l'interface comme l'interrogation de bases de donnees objets non cmis, ou relationnelles.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 322 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 119 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Direction des Bibliothèques et de l'Information Scientifique et Technique-DBIST. Bibliothèque universitaire Sciences et techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 005.74 BAU
  • Bibliothèque : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Direction des Bibliothèques et de l'Information Scientifique et Technique-DBIST. Bibliothèque universitaire Sciences et techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T980006
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.