Etude des mécanismes cellulaires impliqués dans l'infection des cellules épithéliales intestinales par l. Monocytogènes

par Nathalie Van Langendonck

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Pierre Pardon.

Soutenue en 1998

à Tours .


  • Résumé

    Les listeria sont des bacilles gram + dont la seule espèce pathogène pour l'homme est l. Monocytogènes. Le site d'entrée de la bactérie dans l'organisme serait l'intestin cependant la cellule permettant le passage de la barrière intestinale n'est pas connue. Il existe in vitro des cellules sensibles (pénétration forte de la bactérie et multiplication intracellulaire) et des cellules résistantes (pénétration faible sans multiplication intracellulaire) a l'infection. Nous avons donc essaye de comprendre le mécanisme d'entrée de la bactérie en se basant sur cette différence d'entrée dans les cellules. L'infection in vitro par le test pm mesurant la pénétration et la multiplication des bactéries dans les cellules sensibles caco-2 et le test pf mesurant le nombre de plage de lyse dans les tapis cellulaires a permis de montrer une relation entre l'infection des cellules sensibles et la virulence des souches. Par comparaison avec les résultats de virulence appréciée avec le modèle in vivo utilisant des souris immunodéprimées, la sensibilité des 2 tests est de 1. La spécificité du test pm est de 0,84 et celle du test pf de 0,89. La validation d'un test de virulence base sur le test pf est en cours. L'étude des facteurs favorisant l'infection in vitro a montré un rôle de la transformation cellulaire. En étudiant les facteurs modifiés par ce processus, il s'est avéré que la prolifération cellulaire favorise la pénétration de la bactérie. Il existe 2 voies d'entrée différentes de l. Monocytogènes dans les cellules. L'entrée dans les cellules prolifératives est dépendante des microfilaments alors que dans les cellules non prolifératives, elle implique une endocytose médiée par les microtubules et les récepteurs lies aux puits recouverts. L'infection des 2 types de cellules nécessite l'expression par la bactérie du locus inlab. La pénétration de l. Monocytogènes nécessite les tyrosines kinases cellulaires qui sont activées des 5 minutes d'infection. Lors de sa pénétration dans les cellules prolifératives et non prolifératives, l. Monocytogènes active une ou plusieurs kinases de la famille de pp60#c#-#s#r#c. Cette activation est indépendante du locus inlab. La connaissance de l'utilisation par l. Monocytogènes de la machinerie cellulaire devrait permettre d'elaborer une methode pour empêcher la bactérie de passer la barrière intestinale.

  • Titre traduit

    Study of cellular mechanisms involved in infection of intestinal epithelial cells by l. Monocytogenes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 255 P.
  • Annexes : 401 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS-1998-TOUR-4022
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.