La resistance aux benzimidazoles chez teladorsagia circumcincta, nematode parasite de petits ruminants. Etude du determinisme genetique et recherche des consequences sur la fitness des parasites

par LOIC ELARD

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Jacques Cabaret et de JF HUMBERT.

Soutenue en 1998

à Tours .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La resistance aux benzimidazoles (bzs) chez t. Circumcincta, un nematode parasite de petits ruminants peut si aucune mesure limitant son developpement n'est preconisee, devenir un probleme majeur chez les eleveurs caprins et ovins. Les objectifs du travail realise furent donc d'etudier d'une part le determinisme genetique des mecanismes qui conferent une resistance aux bzs chez ce nematode et d'autre part d'effectuer une approche populationnelle de ce phenomene. Nous avons ainsi pu montrer que la resistance aux bzs chez t. Circumcincta semble principalement liee a une mutation sur le gene cible de l'anthelminthique, la beta-tubuline. Cette mutation a l'origine du changement en position 200 de la proteine d'une phenylalanine par une tyrosine est non seulement recessive puisque seuls les individus homozygotes resistants survivent aux traitements, mais elle semble aussi presente dans la plupart des populations naturelles etudiees de ce nematode. Il existe cependant dans ces populations une relation positive entre la proportion d'individus homozygotes mutants et le niveau de resistance evalue par la dose letale 50. La poursuite des travaux a montre qu'il n'existe aucune difference en conditions experimentales entre les individus des trois genotypes (rr, rs, ss) au niveau de leur fitness. Les premiers resultats obtenus sur le terrain et certaines donnees epidemiologiques qui revelent qu'aucune reversion de la resistance n'est observee meme lorsque les bzs ne sont plus utilises semblent confirmer ce resultat. Concernant l'origine des alleles mutants, il fut montre que cette mutation pouvait etre portee par differents alleles du gene de la beta-tubuline, ce qui suggere que la resistance a pu parfois apparaitre de facon independante dans les elevages. Mais en revanche certaines populations de nematodes partagent les memes alleles mutants pouvant s'expliquer soit par la presence de ces alleles mutants avant la constitution des troupeaux, soit par leur dispersion en raison de processus migratoires. Enfin les populations resistantes de nematodes se caracterisent par un faible polymorphisme du gene de la beta-tubuline, qui semble resulter d'un effet d'auto-stop genere par l'envahissement de la mutation avantageuse dans une population entrainant avec elle d'autres mutations voisines et neutres. Les perspectives a envisager a la suite de ces travaux sont nombreuses et consisteront dans un premier temps a completer les connaissances acquises sur le determinisme genetique de la resistance aux bzs chez ce nematode, notamment dans le cas de fortes resistance a ses composes. Les aspects populationnels seront aussi poursuivis par une etude sur le terrain de la fitness et par un travail plus approfondie sur l'origine des alleles mutants. Enfin d'autres protocoles sont envisages dans un but applique de gestion de la resistance soit en limitant la selection de mutants soit en identifiant les techniques d'elevages favorables a la selection des individus resistants.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 142 P.
  • Annexes : 162 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.