Etude physico-chimique de l'oxyde d'étain SnO2. Aptitude à la réalisation d'un capteur passif sensible aux traces de gaz réducteurs dans l'air

par Salah Moudakkir

Thèse de doctorat en Physique - Chimie

Sous la direction de Jack Lecomte.

Soutenue en 1998

à Tours .


  • Résumé

    Le but de ce travail est de tester les propriétés de l'oxyde d'étain en tant que catalyseur de l'oxydation de gaz reducteurs en vue de son application comme capteur chimique. Nos investigations se sont portées sur trois types d'échantillons élaborés différemment : deux couches et un massif. Tout d'abord, la nature des défauts ponctuels majoritaires présents dans cet oxyde à haute température, a été identifiée, ensuite l'évolution de la conductivité en fonction de la température et de la nature du gaz ambiant a permis de comprendre les phénomènes ayant lieu à l'interface gaz-solide notamment ceux liés aux interactions physico-chimiques qui accompagnent l'adsorption de deux gaz réducteurs que sont l'eau et l'éthanol, d'abord en régime stationnaire, ensuite sous un régime i pulsionnel. La diversité qu'offre cette étude comparative a permis de donner une idée intéressante sur les performances de chaque échantillon d'oxyde d'étain et donc du choix de celui qui répondra le mieux à une utilisation intégrée dans le dispositif d'un capteur de gaz réducteurs.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (153 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitre

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.