Dynamique des populations et diversités génétique de l'ADN mitochondrial chez porcellionides pruinosus (isopode terrestre)

par Isabelle Marcadé

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Georges Périquet et de Roland Raimond.

Soutenue en 1998

à Tours .


  • Résumé

    Comme la plupart des oniscidea, porcellionides pruinosus possède des capacités expansives qui lui ont permis de coloniser différents milieux sur une vaste échelle géographique. Nous avons effectué un suivi mensuel sur trois ans pour la population naturelle de Saint-Martin-du-Fouilloux. Cette espèce possède une activité reproductrice principalement influencée par la température ; ainsi, selon les conditions géographiques et climatiques et le milieu de vie plus ou moins homogène de la population, la reproduction pourra être continue ou non. La dynamique de la population de Saint-Martin-du-Fouilloux s'est avérée complexe avec un enchevêtrement de générations, l'existence de flux migratoires et d'une démographie instable comprenant un rétrécissement important de la taille de la population. Cet événement n'est pas sans conséquence sur la diversité génétique. Nous avons choisi pour l'aborder l'étude de l'ADN mitochondrial (ADNmt) qui, chez cette espèce, présente un atypisme de taille remarquable et particulier aux oniscidea. De plus, l'analyse de la variabilité de l'ADNmt a permis d'observer l'influence exercée par des bactéries du genre Wolbachia. Ces endocytobiotes sont très répandus chez les oniscidea ou ils sont responsables de l'inversion de mâles génétiques en femelles fonctionnelles. L'analyse du polymorphisme de longueur des fragments de restriction de l'ADNmt, dans quatre populations de France ainsi que dans trois populations issues respectivement de l'île de la Réunion, de Tunisie et de Grèce, a révélé le bas niveau de ce polymorphisme. Le polymorphisme de l'ADNmt est même inexistant à l'intérieur des populations de France. Nous avons pu montrer que l'importance de la réduction de la variabilité génétique observé dans les populations de porcellionides pruinosus est accentuée par un phénomène de hitch-hiking génétique ne s'exerçant pas sur l'ADNmt lui même mais sur l'autre facteur intracytoplasmique à hérédité maternelle que constituent les Wolbachia. Le polymorphisme de l'ADNmt est aussi faible entre les populations si l'on tient compte des expériences d'accouplements indiquant que les populations de France d'une part et de l'île de la Réunion, de Tunisie et de Grèce d'autre part n'appartiennent pas au même groupe systématique. En effet, ces deux groupes de populations ne se croisent pas, définissant ainsi deux espèces jumelles. La classification de l'espèce porcellionides pruinosus doit donc être réévaluée.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (126 p. )
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 118-126.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.