La pierre à bâtir dans l'architecture parisienne (XVI ème-XVIIIème siècles)

par Ania Skliar Guini

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Claude Mignot.

Soutenue en 1998

à Tours .


  • Résumé

    Cette étude concerne un domaine de l'histoire de l'Art peu étudié et novateur : l'exploitation et l'utilisation de la pierre à bâtir - "calcaire grossier"- dans l'architecture parisienne du XVIème au XVIIIème siècles. Pour la première fois, sont jetées les bases de l'histoire des carrières de l'Ile-de-France à l'époque Moderne contribuant ainsi à une meilleure connaissance de l'architecture parisienne. L'Ile-de-France est une région très riche du point de vue géologique et les matériaux de construction ne manquent pas. Le sous-sol parisien est exploité depuis l'Antiquité, ce qui permit aux constructeurs de réaliser des projets architecturaux, grandioses ou modestes. Nous suivons le parcours long et périlleux de la pierre, depuis son extraction de la carrière jusqu'à la mise en œuvre dans le monument. D'où provient-elle ? Comment est-elle exploitée ? Quelle est sa nature ? Comment la choisir et l'utiliser ? La première partie présente les carriers et la législation. La deuxième partie, après une approche géographique, géologique et historique, étudie l'exploitation, le transport, le toisé et le prix de la pierre et précise la nature des différents bancs de pierre utilisés en architecture. La troisième partie traite des compétences professionnelles, du choix et de l'emploi de la pierre. L'approche du matériau en Histoire de l'Art est nécessaire : la nature de la pierre, sa beauté, son industrie, sa taille, son prix, tout contribue à une meilleure compréhension de l'histoire des bâtiments parisiens. Par ailleurs, ce travail tient compte également de l'aspect patrimonial : restauration des monuments et reconnaissance de la valeur historique et archéologique des carrières souterraines de Paris et de sa région.

  • Titre traduit

    Building stones in the Parisian architecture between the XVIth and the XVIIIth century


  • Résumé

    This thesis concerns (is concerning) a new domain of art history rarely studied : extraction and use of lutetian limestone in the parisian architecture from xvi to xviii centuries. Our object was to lay the fondations of the history of ile-de-france's quarries to the modem period for a contribution of a better knowledge of parisian architecture. A far back as the antiquity to the french revolution, limestone quarried in paris and in his district is the most important building material. We followed the difficult and dangerous path of stone from the quarrie to the monument. This subject, part of history of art, is also an excellent example of collaboration between geologists, archeologits and historians. The first part studies the quarrymen and legislation. After a geographical, geological and historical presentation, the second part studies extraction, carriage, measuring and price of stone. Then we describe different qualities for the construction and extraction's technics. The third part describes the limestone's utilization. Architectural treatises and a lot of statements expose different qualities of parisian stone and its use, professional competences and esthetical choice of building materials. Study of building materials is necessary for a better comprehension of architectural history of paris and helps to save our patrimony : restoration of our monuments and recognition of historic and archaeological importance of the parisian quarries.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (677 f., non paginé)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 462-474 f. Annexes

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU Tanneurs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 11088
  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU Tanneurs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 11089
  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU Tanneurs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 11090
  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU Tanneurs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 11091
  • Bibliothèque : Bibliothèque du Centre d'Histoire des techniques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T GUI 1
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Th 586 (1)
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Th 586 (2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.