La pédagogie de l'alto en France de la méthode de Michel Corrette aux études de Maurice Vieux (1773-1932)

par Frédéric Lainé

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Yves Gérard et de Guy Gosselin.

Soutenue en 1998

à Tours .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'alto, instrument qui n'a jamais été considéré comme une spécialité avant le début du XXe siècle, a connu une longue évolution à partir du dernier tiers du XVI siècle, lui permettant d'échapper peu à peu à la tutelle violonistique et d'acquérir l'autonomie qui lui est désormais acquise. Cette thèse observe sous quelle forme et avec quels supports s'est développé son enseignement en France et, dans quelle mesure, une certaine marginalité a pu entrainer dans ce domaine des conceptions et des besoins originaux. Après une introduction qui définit quelques spécificités du cadre d'évolution de l'alto français, une première partie analyse l'ensemble des publications pédagogiques (méthodes et études) pour l'instrument puis propose une synthèse sur le profil, la conception et la destination des ouvrages. La seconde partie explore l'historique du développement de son enseignement dans le domaine privé, puis public avec la création en 1894 d'une classe d'alto au conservatoire de Paris et l'activité pédagogique de ses deux premiers professeurs, Théophile Laforge et Maurice Vieux. Un tour d'horizon sur l'apparition et le développement de cet enseignement en province complète cette étude. Cinq annexes regroupent un tableau de publication des œuvres pour alto (1770-1940) ; un schéma de filiation de l'enseignement de l'alto ; une liste des élèves de la classe d'alto du conservatoire de Paris (18941932), une liste choisie des altistes français, la reproduction d'un choix d'études.


  • Résumé

    The viola was not considered a musical speciality in its own right before the early twentieth century. Not until the befinning of the last third of the eighteenth century did the instrument emerge from beneath the shadow of the violin to gradually acquire the autonomy which it enjoys today. This thesis examines the methods and materials used to develop the teaching of viola in France. It also discusses to what extent the relative marginality of the instrument led to original needs and concepts. Following an introduction which defines certain aspects specific to the evolution of viola in France, the first part of the thesis analyzes the entirety of pedagogical publications for the instrument, including both manuals and studies, and synthesizes the outline, conception and purpose of each work. The second part of the thesis explores the historical development of viola teaching, first in the private and then in the public sector. The latter commenced in 1894 with the creation of a viola class at the conservatoire de Paris and the pedagogical activity of its first two teachers, Théophile Laforge and Maurice Vieux. A survey of the genesis and development of viola teaching in the provinces ends this study. Furthermore there are five appendices which contain a) a chart concerning the publication of works for the viola from 1770-1940 b) a diagram of filiation in teaching of the viola c) a list of viola students at the conservatoire de Paris from 1894 to 1932 d) a selected list of French viola players e) a selected choice of studies for the viola.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (401 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 314-344 (440 ref.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.