Compétence, performance et attitudes linguistiques en milieu étudiant

par Gudrun Ledegen

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Nicole Gueunier.

Soutenue en 1998

à Tours .


  • Résumé

    Cette étude présente une enquête sociolinguistique analysant à partir de plusieurs items les compétences et performances, et les attitudes et représentations linguistiques sous-jacentes à celles-ci, auprès de trois populations d'étudiants français et belges spécialistes de la langue française et majoritairement futurs enseignants. L’enquête, élaborée à partir de modèles théoriques principalement français et belges, est constituée de deux questionnaires (sociologique et épilinguistique) et de quatre tests linguistiques (portant sur la prononciation, la morphologie, la syntaxe et le lexique). Le public est constitué de deux groupes d'étudiants universitaires, français et belges, et d'un groupe d'étudiants belges inscrits à l'Ecole Normale, établissement qui forge les futurs enseignants de la maternelle au secondaire. Après la justification du dispositif d'enquête, ce travail présente les fruits de l'enquête, dont il ressort que la compétence/performance des étudiants universitaires dépasse celle des Normaliens, avec un avantage pour les universitaires belges : ces derniers brillent autant par leurs explications métalinguistiques que par leur maîtrise de la norme, alors que les universitaires français expliquent de façon erronée ou épilinguistique, et que les normaliens belges omettent d'expliquer. Ces données traduisent l'impact de l'enseignement en linguistique reçu par ces étudiants, qui influencera à son tour leur façon future d'enseigner. L’analyse portant sur les attitudes et représentations linguistiques, et de façon approfondie sur la sécurité/insécurité linguistique, a révélé que les attitudes peu normatives sont adoptées par les étudiants qui ont reçu un enseignement approfondi de la linguistique, ou par ceux qui suivent une formation à visée professionnelle. Pour mieux cerner la sécurité/insécurité linguistique, cette étude examine différentes corrélations entre cette attitude et des variables extra-linguistiques et attitudinales : ainsi, le lien entre la sécurité/insécurité linguistique et la maîtrise de la norme s'est partiellement avéré, mais il a aussi été démontré que l'influence de l'environnement dans lequel meuvent ces étudiants est très forte. De plus, il a surtout été révèle que ce sentiment n'est pas directement lie au statut de francophone périphérique.


  • Résumé

    This study presents a sociolinguistic survey analysing by means of several items the linguistic competences and performances, and the underlying attitudes and representations, near three populations of French and Belgian students, specialists of the French language and mainly future teachers. The survey, elaborated on basis of mainly French and Belgian theoretical models, is constituted by two questionnaires (a sociological and an epilinguistic one) and by four linguistic tests (resting on pronunciation, morphology, syntax and vocabulary). The public contains two groups of French and Belgian university students, and one group of students of the Ecole Normale, institution who forges the future teachers from the infant school to the secondary level. After the justification of the survey's device, this work presents the results: they show that the competence/performance of the university students is much larger than that of the Normaliens, with an advantage for the Belgian university: the last are very bright in metalinguistic explanations as well as in norm mastery, whereas the French university students often explain erroneously or epilinguistically, and the Belgian Normaliens omit the explanations. These data show the impact of the teaching of linguistics that these students have received, and that will influence in his turn their future way of teaching. The analysis of the linguistic attitudes and representations, and thoroughly of the linguistic security/insecurity, has revealed that the non normative attitudes are mainly adopted by students who have received a profound teaching of linguistics, or those who follow a professional formation. For closing in upon the linguistic security/insecurity, this study has examined different correlations between this attitude and variables (extra-linguistic ones and of attitudes): thus, the link between the linguistic security/insecurity and the norm mastery has partly been confirmed, but the influence of the studying environment of these students is also very strong. Furthermore, this study has especially showed that this attitude is not directly linked with the status of francophone peripherique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (314, 151 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 286-299 (183 ref.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.