A la recherche d'une écriture dramatique : conventions du dialogue dans quelques mystères du XVème siècle

par Stéphanie Le Briz

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jean-Pierre Bordier.

Soutenue en 1998

à Tours .


  • Résumé

    Principalement fondée sur La Passion d'Arras (ca. 1420-30), La Passion de Gréban (ca. 1450) et La Passion d'Angers (1486), trois spectacles propres à la comparaison, cette étude vise à éclairer les conventions du dialogue caractérisant les mystères français du XVème siècle. L’on étudie ces textes en ayant toujours à l'esprit la représentation théâtrale qu'ils supposent. Leur étude montre d'abord que les multiples figures d'une passion s'expriment à la scène selon deux types de langages seulement, celui des futurs damnés ou celui des futurs élus. Ces deux modes d'expression sont très stéréotypés au plan paraverbal comme au plan verbal. Ce grand partage des créatures faisant face à dieu se trouve confirmé au sein des dialogues. Il n'en existe que quelques types, rigoureusement codifiés, que l'on retrouve de manière récurrente tout au long de ces mystères joues en quatre journées. Une telle constance parait contredire l'invention. En outre, l'analyse prouve que les séquences d'action assurant la progression du drame central sont également communes aux trois grandes passions du XVème siècle. C’est en réalité dans le traitement des drames individuels qu'apparaissent les particularités architecturales et esthétiques de chaque mystère. Au fil du XVème siècle, les histoires personnelles se développent, deviennent à la fois plus denses et plus suivies, elles s'intègrent mieux dans le drame collectif. Ces innovations ne bouleversent pas les conventions communes mais au contraire se fondent sur elles et les exhibent. En effet, chaque fatiste souligne le hiératisme de son spectacle pour assurer la bonne réception des nouveautés esthétiques qu'il y introduit.


  • Résumé

    The aim of this study is to expose the conventions of dialogue that characterise the French Mystery Plays of the 15th century. This study is mainly based upon three works which have common subjects and characters dealt with: the Passion Plays of Marcadé (Passion d'Arras, ca. 1420-30), Gréban (ca. 1450) and Michel (Passion d'Angers, 1486). One will always think about the theatrical performance these works suppose. First, the analysis shows that although there are many characters in a Passion Play, only two types of languages exist. One is used by the characters who follow the devil, the other is used by the characters who obey god. More interestingly, these two ways of expressing oneself contain conventions that rule not only the vocabulary but also the syntax, the gesture, the movements on stage, the objects and costumes. . . All at the same time. The dialogues writing confirms that the creatures figuring in a Passion Play are separated into two specific categories. There are only a few types of dialogues, which are also very stereotyped. However precise they are, they reappear frequently in every Mystery Play. All these facts seem to prevent the authors from breaking new ground. Moreover, inside the main action, they all combine these limited dialogue types in the same way. There are only three types of dialogues combinations. In fact, the differences that appear during the 15th century are bound to the construction of the personal stories. As time goes by, those are more and more developed, enriched and linked to the main action. This does not contradict the conventional writing of languages, dialogues and main action. The three authors go on using these codes when they build personal stories of a new nature. They even point out the conventions they use, as if they wanted to make sure that the public would understand the new components thanks to the conventional writing of the whole.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 5 vol. (1144 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p1124-1141 (265 ref.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.