Lectures et images de Diderot de l'Encyclopédie à la fin de la Révolution

par Pascale Pellerin

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jean Goulemot.

Soutenue en 1998

à Tours .


  • Résumé

    Ce travail montre tout d'abord en quoi la réception de l'Encyclopedie autour des années 1760 a pu être réactivée dans les années 1770-1780 par la publication des textes matérialistes de d'Holbach, le système de la nature, entres autres, et celle de l'Histoire philosophique des deux Indes de l'abbé Raynal. Diderot est accusé de vouloir renverser le trône et l'autel. Lors de la chute de l'Ancien Régime, le nom de Diderot est quasiment absent des débats parlementaires. Mais, en 1791, alors que la Révolution connait un tournant politique majeur avec la fuite de Louis XVI à Varennes, la lettre de Raynal à l'assemblée nationale, une phrase de Meslier attribuée à Diderot qui souhaitait voir le dernier des rois étranglé avec le dernier prêtre, et la publication du premier tome de La Philosophie ancienne et moderne de Naigeon pour l'Encyclopedie méthodique offrent à Diderot une place parmi les prophètes de la Révolution mais d'une façon indirecte et difficile à déterminer. Il faut ensuite attendre la réaction thermidorienne pour voir la parution des textes du philosophe, Les Eleutheromanes. Le Supplément au voyage de Bougainville, La Religieuse et Jacques le fataliste. La publication de ces textes conjuguée à l'offensive des monarchistes après le choc de la Terreur, place Diderot en première ligne. Les contre-révolutionnaires s'appuient alors sur le vœu de Meslier-Diderot de voir disparaitre rois et prêtres, accusent le philosophe d'avoir été le maître à penser des révolutionnaires les plus extrémistes, Chaumette, Carrier, Robespierre. Diderot responsable de la fermeture des couvents, de la déportation des prêtres, de l'exécution de Louis XVI et de la Terreur se voit place sur le banc des accuses au procès de Babeuf qui s'était réclamé du code de la nature de Morelly qu'il attribue comme tant d'autres à Diderot. Collusion passionnante entre supercheries littéraires, publications de texte et contexte politique. Mais la défense de Diderot était désormais difficile.


  • Résumé

    This work shows first of all in what way the public's response to the Encyclopedic around the years 1760 was revived in the years 1770-1780 by the publication of materialistic texts such as d'Holbach's systeme de la nature and abbot Raynal's Histoire philosophique des deux Indes. Diderot was accused of overthrowing both the church and the crown. During the collapse of the Ancien Régime, Diderot's name was almost absent from parliamentary debates. But in 1791, just when the french revolution sees a major political turning point with the flight of Louis The 16th to Varennes, Raynal's letter to the national assembly, a sentence of Meslier attributed to Diderot who wished to see the last of kings strangeld with the last priest, and the publication of me last tome of Naigeon's Philosophic ancienne et moderne for the Encyclopedic methodique gave to Diderot his place among the prophets of the french revolution but in an indirect and difficult way to determine. Only after the termidorian reaction, philosopher's texts began to appear such as the Eleutheromanes. The Supplement au voyage de Bougainville, The Religieuse and Jacques le Fataliste. The publication of these texts combined with the monarchists'offensive after the chock of me terror put Diderot in the foreground. The counter-revolutionary leaning on Meslier and Diderot's wish to see kings and priests disappear, accused the philosopher of having been the leader of the most extremist revolutionaries such as Chaumette, Carrier and Robespierre. Diderot, responsible of the closing of convents, of the killing of the priests, of Louis the 16th's execution and of the terror, is accused at the Babeuf's trial. (Babeuf was supporting Morelly's Code de la nature which he attributed, as so many others, to Diderot. ). What a fascinating collusion between literary deceptions, the publications of texts and the political context. But Diderot's defense was now more difficult.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (381 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 341-362 (166 ref.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.