Analyse d'images radar a ouverture synthetique (sar) aeroportees et satellitales pour estimer l'etat de la mer

par STEPHAN ROUSSEAU

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de PHILIPPE FORGET.

Soutenue en 1998

à Toulon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'imagerie des vagues par radar a ouverture synthetique (sar) est fortement influencee par les mouvements des retrodiffuseurs. Ces mouvements peuvent engendrer un brouillage azimutal, se traduisant par la presence d'une coupure azimutale dans le plan spectral et dont la largeur est inversement proportionnelle a l'ecart quadratique moyen des vitesses orbitales. En situation cotiere, la surface oceanique est frequemment decrite par un systeme de houle se propageant sur une mer du vent a fetch limite. Dans un tel cas, l'ecart quadratique des vitesses orbitales contient alors la double contribution des vagues de vent et de la houle. Une methode d'estimation de la hauteur significative (hs) a ete developpee a partir de l'analyse d'images sar. Cette methode est basee sur la mesure de la coupure spectrale azimutale observee sur les spectres d'images sar de la surface marine et la discrimination des contributions relatives de la houle et de la mer du vent. La methode s'applique dans le cas ou se superposent un systeme de vagues longues (houle) et un systeme de vagues courtes (mer du vent). Cette methode est appliquee a differentes images sar aeroportees (experience globesar-93) et ers-1 en milieu cotier et pour des etats de mer varies. Les estimations de la hauteur significative sont discutees en fonction des parametres radars et des proprietes des vagues. Pour les images ers-1, il est possible d'obtenir une estimation correcte du champ de houle en terme de hauteur significative et de vecteur d'onde et d'obtenir une estimation des modifications cotieres du champ de houle. Pour les images aeroportees les resultats concernant l'estimation de la hauteur significative sont fortement dependant de l'angle d'incidence. Une plus forte degradation de la resolution azimutale est observee en polarisation hh qu'en polarisation vv. Nous relions ce phenomene a une plus grande sensibilite de la polarisation hh aux processus de retrodiffusion de coins et aux deferlements.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 184 P.
  • Annexes : 93 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH-SCI/1998TOUL9
  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.