Etude comparee d'apprentissage de series chez l'humain et chez le pigeon : approche comportementale et modelisation

par JEAN-FRANCOIS CAMPS

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Claudine Mélan et de JUAN DELIUS.

Soutenue en 1998

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les capacites d'apprentissage seriel simultane de pigeons et de singes, etudiees depuis 1979, et celles dont temoignent des sujets humains lors d'activites complexes, sont refractaires a une explication en termes d'un chainage successif des elements d'une serie par paires. Les sujets humains et les singes developperaient une representation lineaire de la serie a apprendre a l'instar des pigeons chez lesquels l'apprentissage seriel mettrait en jeu des processus de discrimination conditionnelle et de discrimination de la distance temporelle relative de chaque item au renforcateur. Nous avons precise davantage les processus d'apprentissage seriel simultane par une analyse detaillee du comportement intrumental grace a l'utilisation d'items de distraction en plus des items a apprendre et a un protocole de libre correction qui permet aux sujets de corriger leurs erreurs jusqu'a produire la serie demandee. Le sujet est alors renforce (r) et un nouvel essai commence. L'apprentissage se deroule en plusieurs phases, avec l'ajout d'un nouvel item en debut de liste (conditionnement retroactif : a-r, ba-r, cba-r) ou en fin de liste (conditionnement proactif : a-a, ab-r, abc-r). Une premiere partie, portant sur l'acquisition de series de deux ou de trois items chez le pigeon, revele 1) un effet de recence, 2) une repetition accentuee de l'item suivi du renforcement, 3) une production decroissante des items avec leur distance au renforcateur. Le conditionnement retroactif accentue ces phenomenes par le maintien du meme item avant la distribution du renforcement. Ces resultats suggerent, chez le pigeon, l'attribution d'une valeur aux items de la serie en fonction de leur distance relative au renforcateur. Une deuxieme partie compare, chez l'humain et chez le pigeon, les capacites de generalisation a des nouvelles series et d'apprentissage de l'identite et de la position des items. Elle revele une superiorite des performances humaines avec l'absence d'effet de recence et de repetition des items, et une production des items de la serie dans l'ordre demande independamment du renforcement. Une troisieme partie a permis la modelisation et la simulation de certaines des hypotheses explicatives des capacites d'apprentissage seriel chez les deux especes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 134 p.
  • Annexes : 104 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1998TOU30278
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.