Etude des reponses bactericides des phagocytes humains aux mycobacteries

par ELSA NOAH NDIAYE DULAC

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Isabelle Maridonneau Parini.

Soutenue en 1998

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La tuberculose tue chaque annee 3 millions de personnes. Son agent causal, mycobacterium tuberculosis, infecte un tiers de la population mondiale. D'autres especes mycobacteriennes comme m. Avium et m. Kansasii sont aussi responsables d'infection, en particulier chez des sujets immuno-deprimes. Les mycobacteries pathogenes ont la capacite de survivre dans le macrophage. Elles inhibent la fusion de leurs phagosomes avec les lysosomes, entravant ainsi l'activite bactericide du macrophage. Le neutrophile, comme le macrophage, est un phagocyte : suite a l'internalisation d'un agent infectieux, il active la nadph oxydase qui produit des radicaux oxygenes toxiques, et il mobilise les differents types de granules, entrainant la liberation dans le phagosome de molecules bactericides. Nous avons etudie la modulation de ces reponses par les mycobacteries, et montre que : - des especes pathogenes initient des reponses similaires a celles des especes non pathogenes, indiquant que les fonctions du neutrophile ne sont pas modulees par le caractere pathogene de la bacterie - lors de la phagocytose des mycobacteries, la nadph oxydase est activee - les phagosomes des mycobacteries, pathogenes ou non, fusionnent avec les granules specifiques mais ne fusionnent pas avec les granules azurophiles. L'inhibition de la fusion entre phagosome et granules n'est donc pas restreinte aux especes pathogenes. Hck est une tyrosine kinase de la famille src qui, en s'activant et en transloquant sur le phagosome, est impliquee dans la mobilisation des granules azurophiles. Nous avons montre que lors de l'internalisation des mycobacteries, hck ne s'active pas et ne transloque pas sur le phagosome ; elle constitue donc une cible potentielle pour les mycobacteries. Plusieurs hypotheses pourraient expliquer l'inhibition selective des granules azurophiles. Dans le cas ou cette inhibition serait liee a la voie d'entree des mycobacteries, nous avons entame l'identification de leur(s) recepteur(s) de phagocytose. Nous montrons que certaines especes utilisent le cr3, alors que d'autres utilisent un recepteur ancre a la membrane par un groupement glycosylphosphatidylinositol. L'utilisation d'outils specifiques permettra de les caracteriser afin d'etudier leur couplage aux reponses bactericides du neutrophile.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 209 p.
  • Annexes : 329 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1998TOU30229
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.