Gravimétrie et forme tridimensionnelle des plutons granitiques : Contribution aux études structurales

par Laurent Ameglio

Thèse de doctorat en Tectonophysique

Sous la direction de Jean-Luc Bouchez.

Soutenue en 1998

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Nous abordons le problème de la place requise pour l'intrusion des magmas granitiques dans la croûte par l'usage combiné des techniques de la gravimétrie (forme en 3-D des plutons, profondeur de leur plancher) et de l'anisotropie de la susceptibilité magnétique (ASM) des roches (structures magnétiques). Ces structures sont coaxiales des structures magmatiques elles-mêmes obtenues par analyse d'image de l'orientation préférentielle de forme (OPF) des minéraux. Les zones de plus fort approfondissement du plancher, corrélées avec des linéations à fort plongement et des facies pétrographiques évolués, sont interprétées comme étant des zones de racine. Trois plutons granitiques hercyniens ont été étudiés : (i) le pluton d'Aya (Pyrénées basques) allonge NE-SW a une forme en entonnoir (3,5 km de profondeur maximum) de section ovale allongée en E-W, évasée vers le SW et le NE. Les linéations magnétiques forment en plan un sigmoïde suggérant une fin de mise en place en régime de décrochement dextre e-w ; (ii) le pluton du Sidobre (Massif Central français) a une forme de sill, enraciné au SW (< 3 km), et découpé par des failles normales d'azimut N120°. L'organisation des structures magmatiques et la forme du plancher, suggèrent une mise en place synchrone d'une extension NNE-SSW ; et enfin (iii) le pluton de Mont Louis - Andorre (Pyrénées Orientales) est peu épais (2 a 3 km) à l'est de la faille d'Envalira, et profond (8 a 10 km) a l'ouest. Ceci confirme les interprétations géologiques précédentes qui proposent une mise en place synchrone d'un décrochement NE-SW. Deux principaux types de forme sont définis : les plutons plats ( 3 km de profondeur) s'étendent largement (50 km maximum) dans toutes les directions horizontales, et ont plusieurs racines. Ils ont des formes en sill, et se mettent en place en domaine extensif dans la croûte supérieure. Ils contrastent avec les plutons en coin (10 km de profondeur) qui s'étendent le long d'une direction principale avec une ou deux racines. Les sections transversales ont une forme en V. Ces plutons correspondent au remplissage de volumes dilatants de la croûte fragile crées au cours de déformations régionales transcurrentes. Cette dichotomie des formes des granites est expliquée par un modèle de mise en place interactif entre la pression du magma et les contraintes régionales et locales.

  • Titre traduit

    Gravimetry an 3D shape of granitic plutons contribution of structural studies


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (IX-245 p.)
  • Annexes : bibliog. p161-175. 338 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Montpellier. Bibliothèque Géosciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THE AME
  • Bibliothèque : Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : B13027
  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1998TOU30224
  • Bibliothèque : Observatoire Midi-Pyrénées. Centre de documentation Sciences de l'Univers.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1998/OMP/0224
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.