Etude de la croissance du cartilage de conjugaison soumis a des pressions symetriques continues

par Erik Asimus

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-Philippe Cahuzac.

Soutenue en 1998

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'activite du cartilage de croissance est regulee par des facteurs generaux et locaux en particulier mecaniques. Dans une premiere partie, l'auteur fait une synthese des connaissances actuelles concernant l'influence des facteurs mecaniques sur l'activite de la plaque de croissance et souleve un certain nombre de questions auxquelles les travaux experimentaux presentes tentent de repondre. La deuxieme partie decrit un modele experimental d'etude de l'activite mecanique du cartilage de croissance. Elle illustre la croissance du radius chez dix agneaux males ages de six a dix-huit semaines. Les resultats obtenus permettent une quantification precise des phenomenes de croissance et en particulier de l'activite du cartilage de conjugaison distal du radius (ccdr). La troisieme partie se rapporte a la mesure de la repartition des forces sur un cartilage de conjugaison lorsque une compression est exercee par un dispositif externe compose de ressorts ou d'elastiques s'appuyant sur deux broches de kirschner implantees de part et d'autre de la plaque de croissance. Cette etude montre que ce systeme ne repartit pas les efforts de facon parfaitement homogene mais permet de preciser les points d'implantation des broches et de mieux interpreter les phenomenes observes. La derniere partie est une etude quantitative du comportement d'un cartilage de croissance soumis a une gamme de pressions mecaniques symetriques allant d'intensites tres faibles a des intensites fortes. L'etude a porte sur cinq lots de dix agneaux. Les ccdr ont ete soumis a des pressions symetriques maintenues pendant sept semaines, comprises entre 5% de la pression due au poids physiologique (lot 1, pression ajoutee comprise entre 0,03 et 0,05 kg/cm 2), et 100% de la pression due au poids physiologique (lot 5, pression ajoutee comprise entre 0,51 et 0,60 kg/cm 2). Une compression moderee (0,03 a 0,29 kg/cm 2) appliquee sur le ccdr d'un agneau ne modifie pas la croissance en longueur de l'os. Une compression plus importante (0,24 a 0,60 kg/cm 2) ralentit l'activite du ccdr sans toutefois l'arreter totalement. Une compression axiale symetrique du cartilage de croissance ralentit son activite si la compression depasse un certain seuil et n'entraine aucune modification (en particulier pas d'augmentation) de son activite si cette pression reste en deca de ce seuil.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 164 p.
  • Annexes : 151 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1988TOU3O198
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.