Structure nucleoproteique de promoteurs hormono-regules lors de leur activation transcriptionnelle dans les cellules de carcinomme mammaires

par CLAIRE MEDALE GIAMARCHI

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Hélène Richard-Foy.

Soutenue en 1998

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les tumeurs mammaires cancereuses oestrogeno-dependantes tendent, au cours de l'evolution de la maladie, a echapper au controle hormonal devenant plus aggressives et refractaires a la therapie anti-hormonale. Pour mieux comprendre les mecanismes conduisant a la modification d'expression de genes impliques dans ce processus, nous avons compare la stucture de la chromatinienne des regions regulatrices de 2 genes oestrogeno-regules, ps2 et cathepsine d, dans differentes lignees de cancer du sein. Dans les cellules hormono-dependantes mcf7 qui expriment le recepteur des oestrogenes (re+), les oestrogenes controlent l'expression de ps2. Dans ce gene, nous avons detecte 2 sites hypersensibles a la dnase i hormono-induits, localises a 0,4 kb et a 10,5 kb du site d'initiation de la transcription. Leur presence est correlee avec l'expression de ps2. Dans ces cellules, les oestrogenes et l'igfi induisent les memes remodelages de la chromatine au niveau des regions regulatrices de ps2, suggerant que ces deux voies de transduction convergent vers une cible unique, la chromatine. Dans ces cellules, la cathepsine d est regulee par les oestrogenes. Dans ce gene, il existe 2 sites hypersensibles a la dnase i hormono-independants, localises a 2,3 kb et 3,45 kb. Dans 2 lignees cellulaires qui n'expriment pas ps2, la lignee hormone-independante mda mb 231 (re) et la lignee he5, qui derive des cellules mda mb 231 et qui exprime le re, il n'existe qu'une site hypersensible a la dnase i constitutif localise a 0,5 kb. Dans les cellules mda mb 231 exprimant constitutivement la cathepsine d, nous avons detecte un site hypersensible a la dnase i supplementaire localise a 4,3 kb, suggerant que cette region controlere la surexpression constitutive de la cathepsine d dans ces cellules. Des reorganisations locales de la structure chromatinienne de ces 2 promoteurs accompagent l'etablissement du phenotype hormono-independant. Dans les 3 lignees cellulaires, les antioestrogenes n'induisent pas de changement de la structure chromatinienne de ces 2 genes. Des etudes preliminaires d'empreinte genomique a la dnase i par lmpcr revelent des modifications subtiles des interactions adn/proteines au niveau de l'ere du promoteur de ps2, dans les cellules mcf7 traitees par les antioestrogenes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 145 P.
  • Annexes : 308 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1998TOU30193
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.