Hybridation de methodes rigoureuses et asymptotiques pour l'etude des caracteristiques electromagnetiques d'antennes filaires et imprimees sur structure metallique

par SYLVIE BAUDOU

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de PAUL COMBES.

Soutenue en 1998

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Au cours de ce travail, nous avons mis au point des methodes hybrides combinant des methodes numeriques exactes et asymptotiques pour l'etude de problemes de rayonnement, de diffraction et de couplages d'antennes sur des structures de grande dimension. Ces methodes, utilisant la formulation integrale comme pivot, permettent d'analyser avec precision l'interaction entre une onde electromagnetique ou une antenne et des objets complexes metalliques ou dielectriques tout en necessitant des faibles temps de calcul et place memoire. Dans un premier temps, les differentes methodes ont ete mises en oeuvre individuellement pour cerner leurs performances et leurs limites. Les methodes exactes reposent sur une discretisation geometrique du probleme ce qui limite leur utilisation a des objets ne depassant pas quelques longueurs d'onde. Quant aux methodes asymptotiques, leurs resultats se rapprochent de plus en plus de la solution exacte lorsque les dimensions des objets etudies deviennent de plus en plus grandes par rapport a la longueur d'onde. Nous avons ainsi applique a plusieurs exemples caracteristiques d'une part la methode des moments pour resoudre les equations integrales et d'autre part la theorie uniforme de la diffraction. Ensuite, l'hybridation entre methodes integrales et asymptotiques a ete realisee avec les methodes de rayons (theorie uniforme de la diffraction) et de courant (optique physique) pour des antennes et structures metalliques a la fois sur les aspects theoriques et pratiques. Le premier type d'hybridation s'est avere le plus performant lorsqu'il n'y pas de contact entre l'antenne et la structure. Dans le cas ou nous considerons une jonction, nous devons appliquer la triple hybridation mm/op/tud. Enfin, cette technique a ete etendue au cas des antennes sur structures metalliques comportant les parties dielectriques pour lesquelles une hybridation supplementaire entre methodes des moments et des elements finis est necessaire. Sur ces cas, des validations experimentales ont ete realisees.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 195 P.
  • Annexes : 53 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1998TOU30164
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.