Les cellules epitheliales endocrines dans les maladies auto-immunes : sont-elles capables de presenter des autoantigenes ?

par LAURENCE SERRADELL

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Claude de Préval.

Soutenue en 1998

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les cellules epitheliales endocrines dans les maladies auto-immunes specifiques d'organe expriment de maniere inappropriee les molecules de classe ii. Ces cellules pourraient presenter des autoantigenes aux cellules t cd4#+ infiltrantes et etre ainsi responsables de l'induction et/ou du maintien de la reponse immunitaire in situ. Nous avons realise un systeme in vitro, nous permettant d'etudier les conditions necessaires a des cellules epitheliales endocrines pour presenter des autoantigenes et l'influence des molecules ii et dm dans la formation du repertoire des peptides associes a ces molecules. Pour cela, la lignee epitheliale endocrine de rat (rinm5f) a ete transfectee avec differentes combinaisons d'adnc codant les molecules humaines de classe ii dr4*0401 ou dr3*0301, ii et dm. Des analyses biochimiques ont montre que les molecules dr des transfectants dr ou dr-ii ne sont pas stables en sds. Dans les transfectants dr + ii, elles sont majoritairement associees a clip. La coexpression de dr, ii et dm permet un acheminement regulier des molecules de classe ii et leur chargement en peptides. La majorite des molecules dr des cellules transfectees avec dr et dm sont stables, demontrant, qu'en absence de ii, dm est capable d'echanger des peptides et de favoriser la formation de molecules de classe ii stables. De plus, un transport des molecules dr hors du re semble plus efficace dans les transfectants dr-dm que dans les transfectants dr. En absence de ii, dm pourrait aussi intervenir dans le transport des molecules dr. Pour confirmer ces resultats, nous avons etudie in vivo l'expression des molecules de classe ii, ii et dm dans des cellules folliculaires de thyroide auto-immune (tfc). Les tfc expriment ii et dm constitutivement et leur expression est regulee par ifn#-#. Bien que faiblement exprime, dm est capable de catalyser le chargement en peptides et former des complexes classe ii-peptides stables a la surface des tfc. Ces peptides pouvant etre specifiques du tissu, nous avons analyse les peptides associes naturellement aux molecules dr des differents transfectants dr4. Apres purification des molecules dr, elution des peptides et separation par clhp, ils ont ete analyses par spectrometrie de masse. De nombreux peptides sont associes aux molecules dr de chaque transfectant, cependant l'eventail de peptides est plus restreint en presence de hla-dm. La grande majorite des peptides est specifique de chaque transfectant. Le sequencage de plusieurs peptides associees aux molecules dr des transfectants dr-ii correspond a clip. Les peptides sequences proviennent de proteines endogenes membranaires ou cytoplasmiques.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 284 P.
  • Annexes : 380 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1998TOU30059
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.