La transformation de medicago truncatula par agrobacterium tumefaciens et la regeneration in vitro de plantes transgeniques par embryogenese somatique : un outil pour l'etude de la symbiose rhizobium-medicago

par MIREILLE CHABAUD

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Dominique Roby.

Soutenue en 1998

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Medicago truncatula est une plante diploide, autogame. Ses caracteristiques genetiques et moleculaires en font une espece modele pour l'etude de la symbiose rhizobium-legumineuse. La transformation de cette espece via agrobacterium tumefaciens et la regeneration in vitro de plantes par embryogenese somatique ont ete realisees sur deux genotypes derivant du cultivar jemalong : a17, une lignee sauvage ; et ha39, un genotype tres regenerant. Les etapes de transformation ont ete optimisees : (i) en realisant la coculture de jeunes folioles avec les agrobacteries en presence de l'agent selectif (la kanamycine), (ii) en lavant les explants apres l'etape de coculture afin de les debarasser efficacement des bacteries et (iii) en utilisant la souche hypervirulente agl1 au lieu de la souche lba 4404. Les cellules transformees ont ete regenerees selon un protocole etabli au cours de ce travail, faisant appel a une etape de callogenese en presence de 2,4-d et de zeatine suivie d'une etape d'embryogenese en presence de zeatine seule. Dans les conditions optimales, 25% des folioles de ha39 transformees par la souche agl1 regenerent une plante transgenique en 4 mois de culture. Un gene marqueur gus sous le controle du promoteur 35s issu du virus de la mosaique du chou-fleur ou des promoteurs des nodulines precoces mtenod11 et mtenod12 a ete introduit dans des plantes de m. Truncatula. La construction 35s-gus est exprimee dans les differents organes (folioles, racines) de facon constitutive. L'expression des constructions mtenod11-gus et mtenod12-gus est induite en presence de facteurs nodrmiv(ac, s), dans les racines des plantes transgeniques. Ces resultats sont conformes aux caracteristiques des promoteurs utilises. L'integration du transgene a ete verifiee par hybridation de l'adn genomique. L'etude de l'expression de ce transgene dans la descendance t1 a confirme sa stabilite apres la meiose et la segregation du transgene est compatible avec les lois de mendel chez 4 transformants independants sur les 10 transformants analyses. Le protocole de transformation etabli represente un outil performant dans le contexte de l'etude de genes vegetaux exprimes au cours d'une interaction symbiotique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 250 P.
  • Annexes : 330 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1998TOU30053
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.