Les hotels particuliers des xviieme siecles a montauban (tarn-et-garonne)

par ALIETTE NEYRET JALLIFFIER

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Yves Bruand.

Soutenue en 1998

à Toulouse 2 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les hotels particuliers batis a montauban aux xviie et xviiie siecles sont, les signes tangibles de la prosperite de la ville. Cette fortune fut fondee sur l'industrie et le commerce. Elle est caracteristique d'une cite dominee par sa grande bourgeoisie active et s'est affirmee des le xvie siecle avec l'avenement du modele socio-economique protestant. Cette meme fortune s'epanouit sans peine tantque montauban conserva son statut de place de surete et de ville libre royale, selon le traite de saint-germain et l'edit de nantes. De grands changements (politique, religieux, economique) intervinrent ensuite, qui sont au centre meme de notre propos. L'analyse des dates de construction, de la situation geographique, des types architecturaux, des modes de construction, de la decoration et enfin de l'usage meme de ces hotels revele une interaction complexe entre le fait geologique et geographique et des superstructures socioreligieuse et politico-militaire, avec pour resultats un changement substantiel, mais progressif -etale sur deux siecles- des modeles architecturaux et des canons esthetiques. Les hotels particuliers de montauban furent alors vraiment integres au modele classique francais. Le developpement urbanistique qui a suivi ne fut que le prolongement logique du phenomene. Les batiments les plus caracteristiques de la cite et representantifs du pouvoir monarchique retabli furent implantes en surimpression. Toutefois, bien qu'adoptant les principes urbanistiques alors en vigueur, la ville n'a pas connu, que ce soit dans son vocabulaire architectural ou decoratif, la mise en application de grands mouvements contemporains, preferant les solutions de type traditionnel. Lorsqu'advint la revolution, celle-ci ne changea rien au substrat : le plan cadastral de montauban en 1800 est toujours celui de 1998. Un inventaire permet de recenser les hotels particuliers. 11 se veut le reflet de la diversite des batiments existants mais aussi la demonstration de la richesse du patrimoine architectural d'une ville consideree comme la troisieme ville rose apres toulouse et albi.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 474 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 210 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2516
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.