Effets psychopathogènes des lieux de vie : incidences du lieu de vie sur l'évolution psychopathologique du vieillissement physique et psychique chez la personne âgée présentant une perte d'autonomie

par Marie-Laure Caillavet

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Henri Sztulman.

Soutenue en 1998

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Le secteur gérontologique, nouveau champ de pratiques pluridisciplinaires est confronté au souhait de 95% des personnes de plus de 65 ans : vieillir à domicile. La difficulté majeure au maintien à domicile est l'inadéquation entre les besoins spécifiques du vieillissement et les possibilités offertes par l'habitat des personnes âgées. De ce fait, le marché des institutions spécialisées est encore florissant. Or, si l'objectif de ces institutions est de suppléer aux incapacités dues à l'avancée en âge, ne risquent-elles pas également d'avoir des effets secondaires sur l'individu ? Ici, l'action du psychologue est d'aider praticiens et familles à prendre en considération les dimensions de bien-être, de qualité de vie, et de santé mentale. Plus précisément, il s'agit de d'observer quels peuvent être les effets psychopathogènes du recours à un lieu de vie spécialisé sur les personnes âgées. La méthodologie consiste en la comparaison statistique d'échantillons de personnes figées vivant à domicile ou en maison de retraite. Pour cela, nous avons évalué les sujets au niveau des incapacités physiques, de la détérioration cognitive, de l'estime de soi et enfin de l'image du corps. Les résultats ont mis en évidence, pour la majorité de ces indicateurs, les effets iatrogènes de l'institutionnalisation : l'évolution des personnes âgées en maison de retraite est plus rapide et plus marquée que pour les personnes vivant à domicile. En conséquences, il semble que maintien à domicile et institutionnalisation présentent tous deux avantages et contre-indications. Le lieu de vie cliniquement bénéfique serait un lieu où la personne conserverait ses attaches, ses souvenirs et sa liberté, comme au domicile, tout en ayant à sa disposition permanente un encadrement médical, social, actif et psychologique, comme en institution. Il existe de tels lieux de vie combinant vie à domicile et soutien communautaire et institutionnalisé : les appartements thérapeutiques des résidences intégrées.

  • Titre traduit

    Psychopathogenic effects of place of living : place of living repercussion on physical and psychic psychopathologic evolution of elderly people featuring independence lose


  • Résumé

    The gerontology, new multidisciplinary practical field facing the elderly than 65 years old population 95% wish: to age at home. The main difficulty of keeping at home is the non-accordance of the available home facilities with the actual needs of elderly people. Therefore, the specialized old people's home business is still flourishing. However, if the purpose of these institutions is to cope with incapacities linked to the age, could they lead to side effects on the individual? Here, the psychologist action is to help practitioners and families in taking into account parameters such as feeling of well-being, quality of life and mental health. To be more precise, this study deals with the adverse effects potentially driven by the placement of elderly people in specialized institution. The methodology used in this study consists in the statistical comparison of elderly people samples, living at home or in specialized institution. The evaluation of each individual has been done through parameters such as physical incapacities, cognitive deterioration, esteem in itself, body representation. For the major part of here above parameters, results have revealed the adverse effects of specialized institution. The psycho-pathologic evolution observed on the elderly people living in old people's home sample is faster and deeper than the elderly people living at home sample. Therefore, both specialized institution and keep at home; alternatives seem to feature pro's and con's. Based on the above, clinically appropriate place for elderly people living would be a place where individual could conserve its roots, its memories and its freedom while it has access to permanent medical social, active and psychologic assistance. This third alternative combining pro's from keep at home; and specialize institution definitively exists. There are so called therapeutic flats of integrated residences.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par ANRT à Lille

Effets psychopathogènes des lieux de vie : incidences du lieu de vie sur l'évolution psychopathologique du vieillissement physique et psychique chez la personne âgée présentant une perte d'autonomie


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (443 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par ANRT à Lille

Informations

  • Sous le titre : Effets psychopathogènes des lieux de vie : incidences du lieu de vie sur l'évolution psychopathologique du vieillissement physique et psychique chez la personne âgée présentant une perte d'autonomie
  • Dans la collection : Lille-thèses , 30067 , 0294-1767
  • Détails : 2 microfiches
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.