Le fait différentiel catalan : essai de définition

par Antònia Pallach

Thèse de doctorat en Études hispaniques

Sous la direction de Antonio Risco.

Soutenue en 1998

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    La Catalogne peut-elle etre caractérisée comme nation ou doit-elle demeurer au rang de région ? Ses caractéristiques géo-économiques, mais surtout historiques, ainsi que ses institutions multiséculaires feraient tendre vers la premiere hypothèse. Mais c'est surtout l'existence d'un fait différentiel articulé autour de fortes revendications d'autonomie et surtout autour de la défense de sa langue qui lui confèrent le titre de nation. La Catalogne a resisté pour exister : grâce aux relais de la société civile, fondements du catalanisme, grâce à la capacité de mobilisation de ses organismes politiques, et ce malgré les vicissitudes dues aux dictatures qui se sont acharnées sur son identité et sur ce à quoi elle tient le plus : le catalan. Depuis le décret de Nova Planta jusqu'au retour de la Generalitat avec la transition, en passant par les différents statuts dont elle a pu se doter, elle a su mobiliser sa puissance de revendication et fait entendre sa voix, même au plus profond des siècles de décadence ou des heures sombres du franquisme. Cette voix a souvent pris la forme de la poésie chantee, depuis les troubadours catalans jusqu'aux "cantautors" de la nova canco. La langue s'est maintenue, en depit des interdictions, des abandons, des mepris : lorsqu'elle bénéficiait de créateurs savants, grâce à eux ; lorsqu'elle n'en bénéficiait plus, grâce au peuple qui l'a gardée en vie dans une constante transmission orale, en particulier au moyen du chant, point fort de la culture populaire. Jusqu'à ce qu'un jour le renouveau revienne et que d'autres poètes savants lui redonnent un souffle neuf. Le catalan est redevenu langue officielle. Mais il doit encore lutter et résister face à l'hégémonie des langues mondiales. Pourra-t-il cesser de résister et devenir ce qu'il aspire à être : la langue des six millions de personnes qui vivent en Catalogne ? Saura-t-il résister au second millénaire qui s'amorce ? C'est toute la question des langues qui n'ont pas d'État.

  • Titre traduit

    The Catalan differential fact : try of definition


  • Résumé

    Can Catalonia be called a nation, or should it still be considered as a region ? Catalonia's geographical, economic, and above all historical features, together with age-old institutions, would rather confirm the first assumption. Catalonia can be characterized as a nation essentially because of its existing distinctive claim for home rule and the defense of its language. Catalonia has struggled to survive : thanks to its supportive civilian society, the real foundation of catalanism, thanks to the rallying power of its political bodies, in spite of vicissitudes under dictatorial regimes that were bent on destroying its identity, and thanks to what it cares for most: the catalan language. From the decret de Nova Planta to the return of the Generalitat with the transition, through the various statutes it adopted, it managed to mobilize its power to claim and to be heard, even in the darkest ages of decadence or the sombre franco days. This voice often took the form of poetry songs, from the Catalan troubadours to the cantautors of the nova canco. The language survived interdiction, oblivion, contempt thanks to learned creators whenever it could benefit by their talent; when this was not possible, thanks to the people who kept it alive by continuously handing it over orally, mostly by singing, a strong point of popular culture. Until a new revival dawned with other poets breathing new inspiration. Catalan has become the official language again. But it must still fight and resist in front of the threat of domination by worldwide languages. Will this struggle ever end to enable catalan to become, as it longs to be, the language of the six million people living in catalonia ? Will it survive into the second millenium ? That is the question for languages that have no state.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (777 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : Mic 553
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.