L'étude des représentations sociales de la recherche chez les doctorants en sciences exactes

par Edna Maria Querido de Oliveira Chamon

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Alain Baubion-Broye.

Soutenue en 1998

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Dans cette thèse nous étudions les représentations sociales de la recherche chez les doctorants en sciences exactes. Le travail comporte trois thèmes, la formation du chercheur, la construction de l'identité professionnelle et la représentation sociale de la recherche. La thèse se compose d'une première partie, ou le cadre théorique du travail est précise, et d'une deuxième partie, ou sont analysées des données récoltées auprès d'une population de doctorants. Dans la première partie nous développons un modèle qui permet d'analyser la formation du chercheur à partir de la pratique de la recherche, constituée par son travail de thèse. Nous étudions ensuite comment cette formation mène à la construction d'une identité professionnelle (celle du chercheur) et quelles sont les stratégies identitaires adoptées par les doctorants dans cette construction. Nous mettons en évidence le fait que les dynamiques développées comportent des ancrages sociologiques : elles sont différentes chez les étudiants français et étrangers. Finalement, nous développons la théorie des représentations sociales et nous caractérisons la recherche en tant qu'objet de représentation. Dans la deuxième partie nous présentons les études empiriques, constituées d'un ensemble d'entretiens et des données recueillies par questionnaire. Les entretiens ont subi une analyse de contenu informatisée (avec le logiciel Alceste). Pour l'analyse des données issues du questionnaire nous avons employées des analyses factorielles pour étudier l'organisation des représentations sociales. Nous avons pu constater une stabilité des représentations sociales de la recherche au cours du temps. La représentation se spécifie dans la pratique de l'activité scientifique mais elle garde des caractéristiques essentielles, communes à d'autres groupes sociaux (comme les jeunes lycéens, ou le public en général). Ces résultats renforcent l'hypothèse d'une détermination des pratiques sociales par les représentations dans les situations ou les acteurs disposent d'une certaine autonomie.

  • Titre traduit

    Study of social representation of the research by the students enrolled in a doctoral program in science


  • Résumé

    This dissertation deals with social representation of the research by the students enrolled in a doctoral program in science. It concerns three major subjects: the researcher training, the construction of the professional identity and the social representation of the research. In the first part of the work our theoretical framework is developed. Data analysis, concerning a population of PHD students, is presented in the second part. In the first part, we propose a model to analyse the research training, i. E. , the dissertation work. Next, we analyse how this training contributes to the construction of a professional identity. We show that identity strategies developed by the students have sociological foundations, and they are different for French and not-French students. Finally, we present the social representation theory and we analyse the research as an object of representation. In the second part, empirical results are presented. They concern a set of interviews and a questionnaire. Content analysis results of interviews (done with the program Alceste) are showed. Next, factor analysis of data collected by the questionnaire is presented. They enable us to study the content and the organisation of the social representations. We observed the time stability of the social representation of the research. The students representations exhibit some specific characteristics, acquired in the research activity, but their foundations are not changed. We can find the same essential characteristics of the representation of the research in other social groups (as high school students and non-scientific public). These results strengthen the idea of a determination of the social activity by the representation, when the actors are relatively autonomous.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par ANRT à Lille

L'Étude des représentations sociales de la recherche chez les doctorants en sciences exactes


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (451 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par ANRT à Lille

Informations

  • Sous le titre : L'Étude des représentations sociales de la recherche chez les doctorants en sciences exactes
  • Dans la collection : Thèse à la carte
  • Détails : 2 vol. (250, 165 p.)
  • ISBN : 2-284-01402-X
  • Annexes : Bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.