Économétrie des coûts de la distribution du courrier

par Séverine Oulieu-Rouzaud

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Pierre Florens.

Soutenue en 1998

à Toulouse 1 .


  • Résumé

    Cette thèse réalise une étude économétrique de la distribution du courrier à partir d'observations de bureaux distributeurs français. L'objectif est de dégager les propriétés micro-économiques du processus de production dans le réseau postal de distribution et de tester empiriquement l'hypothèse de monopole naturel. C'est à cette fin que plusieurs études ont été réalisées. La première est fondée sur la construction de la frontière de l'ensemble de production utilisant les méthodes FDH (free disposal hull) et DEA (data envelopment analysis). Ces dernières décrivent un ensemble de production convexe et s'adaptent très imparfaitement à une situation d'ensemble concave. La deuxième étude s'appuie sur une méthodologie économétrique où le modèle est spécifié comme un modèle à index partiel semi paramétrique estimé par lissage par noyau. Ce modèle explique le coût de la distribution (à travers la demande de travail) par un vecteur d'outputs (composé de différentes catégories d'objet distribué) et par des caractéristiques géographiques du bureau distributeur. Cette spécification permet d'obtenir des estimations du coût total, du coût moyen et du coût marginal. De plus, différentes mesures de l'élasticité d'échelle sont présentées (par bureau ou pour l'ensemble du réseau de distribution). La présence de forts rendements d'échelle n'est pas rejetée. Enfin une dernière étude présente une définition de la sous-additivité de l'espérance conditionnelle équivalente à la définition habituelle et propose un test de cette propriété qui n'utilise pas l'estimation de la fonction de régression. L'application de cette procédure aux réseaux de distribution postale conduit à accepter l'hypothèse de monopole naturel.

  • Titre traduit

    Econometric study of mails delivery costs


  • Résumé

    This dissertation realizes an econometric study of mail delivery from French data post offices. The purpose is to show microeconomics properties of production process in postal delivery network and to test empirically the hypothesis of natural monopoly. For these objectives several studies are made. The first one is about the construction of production frontiers using two methods: FDH (free disposal hull) and DEA ( data envelopment analysis). These methods describe a convex production set and are not really suited to a concave situation. In the second study, the econometric methodology is specified as a semi-parametric partial index model which is estimated by kernel smoothing. This model explains the delivery cost by an output vector and several post offices geographical characteristics. This specification allows to obtain total, mean and marginal cost function estimates. Moreover, various measures of scale elasticity are implemented. The existence of important returns to scale is not rejected. Finally, the last study provides a definition of sub-additivity of the conditional ex, pectation, equivalent to the classical definition. A test of this property is constructed, without the estimation of the regression function. The implementation of this test to the postal delivery network results in the acceptation of a natural monopoly hypothesis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (198 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 189-194

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TG1001-1998-64
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.