Les principes institutionnalistes des dynamiques industrielle et spatiale : le cas du groupe Aérospatiale

par Damien Talbot

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Pierre Gilly.

Soutenue en 1998

à Toulouse 1 .


  • Résumé

    La science économique contemporaine se veut une science de la coordination. Cette volonté implique de mettre à jour le rôle des repères collectifs mobilisés par les agents pour parvenir à se coordonner, qu'ils s'agissent de repères marchands (le système de prix) ou non-marchands (règles, institutions, etc. ). Cette seconde catégorie de repères, qui fait l'objet de récentes recherches, attire tout particulièrement notre attention. Adoptant un point de vue évolutionniste, nous intégrons l'idée que les repères collectifs non-marchands, loin d'être statiques, connaissent de profondes transformations : c'est à l'analyse des causes et des mécanismes de ces changements que renvoie cette thèse. Peu d'auteurs abordent simultanément la question du rôle des repères collectifs non-marchands et de leur évolution : les économistes qualifiés d'institutionnalistes américains, comme T. Veblen, J. R. Commons, ou plus récemment G. Hodgson, ont apporté une première réponse à notre interrogation, à travers la notion de dynamique institutionnelle. En particulier, ils recherchent les sources des transformations des repères non-marchands dans le lien dynamique entretenu par l'agent avec son environnement. Afin d'expliciter la nature de ce lien, nous définissons cet environnement comme un espace socio-économique déclinant des dimensions temporelle et géographique. Et l'originalité de notre approche consiste à situer dans l'espace géographique les processus de dynamique institutionnelle analysés. Pour atteindre cet objectif, nous mobilisons l'outil de la proximité. Cette construction théorique est confrontée au cas du groupe industriel aérospatiale : dans les années soixante, ce groupe appréhendait son activité aéronautique selon un ensemble de repères collectifs non-marchands qualifie de "logique d'arsenal". Aujourd'hui ces repères ont évolué vers une logique dite "de marché", cette dynamique institutionnelle provoquant une modification du mode d'insertion spatial du groupe.

  • Titre traduit

    ˜The œprinciples of industrial and spatial dynamics : the case of the group aerospatiale


  • Résumé

    The contemporary science economic wants to be a coordination science. To attempt this aim, the economic science requires explaining the role of collective reference of the coordination. The coordination of economic activity is not solely due to price mediation, but results also from non-market reference, like rules, institutions, etc. This second type of reference attracts our attention in this thesis. In addition, it is necessary to adopt an evolutionnist vision of these particular references, because they evolve profoundly. And the purpose of this research is to analyse the causes and the mechanisms of these transformations. Few actors approach simultaneously the question of the role of the collective non-market reference and the question of the evolution of this framework of the human action. American institutionalists, like T. Veblen, J. R. Commons, and more recently G. Hodgson, give a first answer at this double question, with the notion of institutional dynamics. Notably, they research the origins of the transformation of the non-market reference in the dynamic relationship between the agent and his environment. With the object to explain the nature of this relationship, we define the environment like a socio-economic area with temporal and geographical dimensions. And the originality of our advance is to locate the processes of the institutional dynamics in a geographical dimension. In this purpose, we utilize the notion of proximity. This theoretical construction compare to the case of industrial firm Aerospatiale : this firm, and European players in the aeronautical industry, have had to change the manner in which they think and apply their trade, moving from a "weaponry logic" approach (until the end of the 1980s) to one based on "market logic". As a result of this institutional dynamics, Aerospatiale modify actually its geographical insertion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (342 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 304-332

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TG1001-1998-55
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.