L'alliance impossible : diplomatie et outil militaire dans les relations franco-italiennes (1929-1938)

par Jean-Marie Palayret

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Raymond Poidevin.

Soutenue en 1998

à l'Université Robert Schuman (Strasbourg) .


  • Résumé

    L'ouvrage examine les facteurs et circonstances qui ont conduit à l'échec de l'alliance militaire franco-italienne entre 1928 et 1939. Il débute par la présentation des prises de positions des différents décideurs français (Briand, Laval, Weygand) et italiens (Mussolini, Grandi, Badoglio) vis-à-vis de la puissance d'outre-monts à l'orée des années trente. Suit le récit des évènements qui caractérisent, de tensions exacerbées (différents coloniaux, parité navale, révisionnisme mussolinien opposé à la sécurité collective) en rapprochements avortés (Ambassade Jouvenel, Pacte à quatre) le cours cyclothymique des rapports politico -stratégiques franco-italiens entre 1929 et 1934. La renaissance du militarisme allemand qui préoccupe Paris et la rapidité avec laquelle le Reich effectue son réarmement, la volonté commune de contrer l'Anschluss provoquent une brève embellie dans les relations militaires entre les "sœurs latines", qui aboutit aux accords d'états-majors Denain-Valle et Gamelin-Badoglio, suite aux accords de Rome et de Stresa. Mais les années 1936-1938 déçoivent cette attente. En dépit des bonnes dispositions des politiques et de l'etat-major francais, l'alliance franco-italienne s'enlise, victime des ambitions mussoliniennes sur l'Ethiopie et de l'opposition italo-anglaise en Méditerranée. Ecartelées entre les choix contradictoires de ces deux alliés occidentaux virtuels, la France s'évertue en vain à ne pas renier l'accord militaire secret conclu avec Rome en juin 1935 tout en tentant de sceller son sort stratégique à celui de la Grande-Bretagne. Cette attitude transactionnelle inspire le plan Laval - Hoare et cause son échec, que Mussolini considère comme une trahison. En janvier 1936, il amorce un rapprochement avec l'Allemagne. Le fossé se creuse entre les deux pays avec l'avènement du front populaire qui s'entête à refuser la reconnaissance de l'Impero et hésite à faire les concessions susceptibles d'apaiser Mussolini et de diviser l'axe. Pendant la guerre d'Espagne, l'intervention italienne prend d'emblée une connotation anti-française et rapproche inéluctablement l'Italie fasciste du Reich hitlérien. Cette tendance est renforcée, après l'Anschluss, par la nouvelle stratégie méditerranéenne qui inspire, des 1937-1938, les plans d'états-majors des deux pays latins.

  • Titre traduit

    The impossible alliance : diplomacy and military instrument in french-italian relationship (1929-1938)


  • Résumé

    This work examines the reasons and circumstances for the failure of the french-italian alliance in the period 1928-1939. It begins by presenting the stance taken by the various policy-makers on the french (briand, laval and weygand) and italian (Mussolini, Grandi and Badoglio) sides, vis-a-vis the power beyond the alps in the early thirties. The subsequent part of the book is dedicated to the events which exasperated the situation by increasing tensions, such as, colonial issues, naval parity and mussolini's revisionist opposition to collective security coupled with failed rapprochements (Jouvenel embassy, Four-power pact) all of which characterised the turbulent nature of the french-italian political and strategic relationship between 1929-1934. The renewal of german militarism which greatly concerned paris, and the rapidity of the third reich's rearmament, the general willingness to oppose the "anschluss", provided a brief respite in the military relations between the "latin sisters" which led to the chiefs of staff agreements between Denain-Valle and Gamelin-Badoglio, following the Rome and Stresa conferences. However events during the years 1936-1938 thwarted all expectations, for despite the willingness of french policy-makers and chiefs of staff, the french-italian alliance quickly sank, victim of Mussolini's ambitions over Ethiopia and the italian-british clash in the Mediterranean. Divided between the contradictory positions of its two virtual western allies, France tried in vain to reconciliate the secret military agreement reached with rome in june 1935, with its desire to seal its strategic destiny to Great britain. This transanctional attitude inspired the Hoare-Laval plan, and its subsequent failure which Mussolini regarded as an act of betrayal, and thus became another nail in the coffin of the french-italian alliance. In january 1936, mussolini initiated a "rapprochement" with the germans. The accession to power of the popular front further deepened the gap between the two countries. Blum and delbos refused to recognise the italian empire and hesitated in making concessions to appease mussolini which would have created divisions among the axis. During the spanish war, the italian intervention immediately took on an anti-french character which served to bring fascist italy and Hitler's reich ever closer. This tendancy was reinforced, after the

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par Service historique de la marine à [Vincennes]

L'alliance impossible : diplomatie et outil militaire dans les relations franco-italiennes


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.(781 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 380 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Institut d'études politiques et de l'Institut de Préparation à l'Administration Générale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : THESE-1998-PALAYRET (1)
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Institut d'études politiques et de l'Institut de Préparation à l'Administration Générale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : THESE-1998-PALAYRET (2)
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque de droit.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1998 - PALAYRET Jean-Marie (2)
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque de droit.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1998 - PALAYRET Jean-Marie (1)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par Service historique de la marine à [Vincennes]

Informations

  • Sous le titre : L'alliance impossible : diplomatie et outil militaire dans les relations franco-italiennes
  • Détails : 1 vol. (581 p.)
  • ISBN : 2-11-091523-4
  • Annexes : Bibliogr. p. 555-568. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.