Fantasme de la communaute absolue et constitution du politique - lien et deliaison

par Frédéric Neyrat

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Luc Nancy.

Soutenue en 1998

à Strasbourg 2 .


  • Résumé

    Qu'est-ce qu'un corps politique ? telle est la question qui oriente cette etude. Elle engage une explicitation de la metaphore organiciste qui surdetermine les representations occidentales de la communaute, metaphore dont la tradition chretienne a donne la version la plus aboutie : l'eglise est le + corps ; mystique dont le christ est la + tete ;. Cet organicisme doit etre entendu comme projet consistant ^. Produire la communaute, c'est-a-dire a la faire venir a ^presence. Turne part, il s'agit de montrer que le politique est le nom d'une mise en forme de la communaute qui articule le lien communautaire et l'instance souveraine. Cette mise en forme, cette constitution du politique s'effectue par divers modes de representations (mode juridique, mode iconique) grace auxquelles {^presence de la communaute acquiert une permanence - ce que nous nommons \sl fiction du politique. Celle-ci n'a de sens qu'a s'appareiller a la verite, celle de la dialectique de l'absence et de la presence par laquelle se constitue tout ordre symbolique. D'autre part, il s'agit d'affirmer que le projet communautaire est sous-tendu par un fantasme, celui d'une communaute absolue degage de l'instance meme du politique. Avec ce concept de fantasme, nous interrogeons le rapport de la philosophie politique a la psychanalyse, c'est-a-dire le rapport du concept a ^production de i 'inconscient. La distinction de la fiction et du fantasme, c'est-a-dire du symbolique et de l'imaginaire, s'avere en effet essentielle : nous soutenons que la pensee politique est une confrontation au reel communautaire, a {'impossible du lien, et que seule cette confrontation laisse esperer une traversee du fantasme communautaire. Cette traversee est le nom d'une deliaison que la negativite et vabsence inherentes a l'essence de la communaute rendent, toujours, possible. Nous tenons que le xxe siecle est celui de la pensee du reel (il y fut contraint). Mais le reel, c'est-a-dire v impossible, ne peut pas etre un mot d'ordre. Le reel une fois repere, une question demeure : le politique n'est-il plus aujourd'hui que le nom d'une condamnation du mal et d'une gestion du lien, ou peut-il dire encore quelque chose du bien ? politique du bien, politique du mal - alternative qui nous a conduit a placer notre etude sous le double signe de platon et de bataille.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par l'Harmattan à Torino, Budapest, Paris

Fantasme de la communauté absolue : lien et déliaison


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 674 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 200 ref.

Où se trouve cette thèse ?