De la peinture uniste. Introduction a l'oeuvre de wladyslaw strzeminski

par ISABELLE SZUSZMAN

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Albert Châtelet.

Soutenue en 1998

à Strasbourg 2 .


  • Résumé

    Artiste polonais ne en bielorussie. Wladyslaw strzeminski (1983-1952) se retrouve tres vite plonge dans le monde de l'avant-garde artistique russe, ce qui lui donne l'occasion de travailler avec tatline, puis avec malevitch dont l'oeuvre aura une importance considerable sur ses propres conceptions. Apres son installation en pologne v. 1921-22, strzeminski elabore sa theorie de l'unisme en peinture (editee en 1928). Qui doit permettre la revelation de l'essence de la peinture - la planeite - a partir des donnees materielles du tableau, a savoir la planeite de la toile tendue sur un chassis. La peinture doit etre degagee de toute forme de contrastes et liberee de toute contextualite, de quelque ordre qu'elle soit. L'artiste produit plusieurs series de tableaux, ou il tente de concretiser les postulats unistes. Si aucune de ces series n'aboutit a la planeite absolue, elles peuvent etre considerees comme une suite d'experimentations a partir de ces principes, ce qui explique la prise en compte, dans cette etude, de tous les tableaux realises entre 1923 et 1935, et donc pas seulement les tableaux dits unistes. Une etonnante similitude entre les postulats unistes et les conceptions artistiques developpees apres la deuxieme guerre mondiale, notamment aux etats-unis par clement greenberg, permet de considerer strzeminski comme un precurseur du all-over d'une part et, d'autre part, de la peinture monochrome qu'il ne systematisera jamais : strzeminski refusera jusqu'au bout de renoncer au concept de forme au profit de la couleur seule.

  • Titre traduit

    About unistic painting. An introduction to the works of wladyslaw strzeminski


  • Résumé

    As a polish artist born in bielorussia, wladyslaw strzeminski delved very fast into the russian artistic avant-garde. He got the opportunity to work with tatline and malevitch, whose work had an extensive significance on his own conceptions. After he settled down in poland in 1921-22, strzeminski evolved his theory of unism in painting (published in 1928), which defined the painting essence - flatness- from the materialistic primary data of the picture, that is to say the flatness of the canvas tight on the frame. According to him. Painting must be free from all kinds of contrast and contextuality. The artist produced several series of pictures in which he tried to exercise the unistic principles. None of those pictures led to the absolute flatness but in each of them strzeminski tried some of these unistic principles. That explains why we took into account all the pictures painted between 1923 and 1935. And not only those named unistic. An amazing similarity between unistic principles and artistic conceptions expanded after the second world war, particularly in the united states of america by clement greenberg. Allows us to consider strzeminski as a forerunner of the all-over and of the monochromatic pictures, without making a rule of it: strzeminski is the kind of artist who always refused to give un the notion of form in favour of the color only as basic and unique element.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 524 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 506 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service des bibliothèques. Bibliothèque des arts.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Th. N.R : SZUS 1-2
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2197
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.