Le repliement des introns de groupe i : approches thermodynamique in vitro et fonctionnelle in vivo

par Philippe Brion

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Eric Westhof.

Soutenue en 1998

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les acides ribonucleiques (arn) jouent un role central dans la vie cellulaire par leurs proprietes de catalyse, de liaison de ligand ou de reconnaissance de proteines. Il est donc essentiel de comprendre les mecanismes par lesquels l'arn forme des structures tridimensionnelles complexes douees de telles proprietes. Les introns de groupe i sont des molecules ideales pour etudier le probleme de repliement de l'arn aussi bien in vitro que in vivo. Notre modele d'etude a ete l'intron de groupe i td present dans le gene de la thymidylate synthase du bacteriophage t4. Pour comprendre les forces qui sous-tendent le processus de repliement, nous avons cherche a quantifier la contribution energetique des differents niveaux d'organisation de l'arn a la stabilite globale de la molecule. Pour ce faire, nous avons utilise conjointement le suivi de l'absorbance ultraviolette en fonction de la temperature et la technique d'electrophorese en gradient de temperature. Nos resultats montrent que la structure tridimensionnelle de l'intron td est stabilisee enthalpiquement. Par analyse systematique de l'effet des cations divalents mg#2#+, ca#2#+ et mn#2#+ sur la stabilite globale de l'intron td, nous avons montre que la structure tertiaire est stabilisee de maniere importante par addition de ces ions a des concentrations de l'ordre du millimolaire. La necessite d'ions divalents est demontree par l'augmentation de l'enthalpie apparente de la transition correspondant a la fusion de la structure tertiaire en fonction de la concentration ionique. Nous avons egalement montre que les aminoglycosides, antibiotiques polycationiques inhibiteurs non-competitifs des introns de groupe i, stabilisent la structure tertiaire de l'intron td a des concentrations de l'ordre du micromolaire. Un parallele entre leur effet stabilisateur et leur pouvoir d'inhibition peut etre etabli. Nous avons enfin evalue dans le contexte cellulaire les consequences sur le repliement global de structures secondaires defectives et de mesappariements de contacts tertiaires connus. Nous avons ainsi estime la correlation existant entre la diminution de l'efficacite d'epissage et la destabilisation de la structure globale. Nous en avons conclu que l'importance de la destabilisation in vitro est en regle generale une bonne indication de la capacite a episser in vivo.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 212 P.
  • Annexes : 298 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.1998;3098
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.