Etude des determinants viraux impliques dans le mouvement du virus des jaunisses occidentales de la betterave ou bwyv de cellule a cellule et a longue distance

par JEROME MUTTERER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de GERARD JONARD.

Soutenue en 1998

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le bwyv appartient au genre des polerovirus (famille des luteoviridae). Il a pour genome une molecule de rna simple brin de polarite positive de 5641 nt. Il est strictement restreint aux tissus du phloeme et transmis obligatoirement par un puceron vecteur, myzus persicae. Son genome comporte six orf. Les orf 1 et 2 codent pour les sous-unites de la replicase virale, l'orf 3 pour la proteine majeure de capside ou cp et l'orf 5 code pour un composant mineur de la capside ou p74, obtenu par translecture du codon de terminaison de l'orf 3. L'orf 4 code pour une proteine de 19,5 kd (p19,5). Nous avons etudie les mecanismes du mouvement du bwyv de cellule a cellule, a longue distance, et permettant au virus d'etre transmis par son vecteur, un ensemble d'etapes qui aboutissent a l'envahissement du tissu vasculaire des plantes infectees. Pour cela nous avons teste les fonctions des proteines codees par le genome viral dans des systemes permettant de mettre en evidence l'implication de ces proteines dans les differentes phases du developpement de l'infection. Nous avons montre que les proteines p29 et p19,5 codees par les orf 0 et 4 ne sont indispensables ni a l'etablissement de l'infection dans les plantes, ni a la transmission du virus par puceron. Les observations en microscopie electroniques montrent que ni la proteine p74, ni la proteine p19,5 ne sont necessaires au passage de virions entre cellules compagnes et cellules du tube crible, et qu'une partie du mouvement viral s'effectue sous la forme de particules virales assemblees. L'etude de la proteine cp nous a aussi permis d'identifier des determinants importants pour l'encapsidation du genome, ainsi que pour la transmission des particules virales par le puceron vecteur de la maladie. Enfin, des experiences d'immunolocalisation in situ ont montre un role de la proteine p74 dans le mouvement des virions de cellule a cellule, ou dans leur efficacite d'entree depuis le tube crible vers les cellules nucleees du phloeme.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 276 p.
  • Annexes : 119 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.1998;3062
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.