Etude structurale et magnetique de monocristaux d'alliages co-pt massifs et en couches minces : aspects statiques et dynamiques

par VERONIQUE PARASOTE

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de MARIE-CLAIRE CADEVILLE.

Soutenue en 1998

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude structurale et magnetique des couches minces co#1#-#xpt#x/pt/mgo(001) a permis de determiner les parametres pertinents pour l'obtention de couches d'alliage ordonnees de structures l1#0 presentant une aimantation perpendiculaire au plan de la couche et une forte anisotropie magnetique. La structure et la microstructure des echantillons ont ete etudiees par diffraction de rayons x et microscopie electronique en transmission. Les proprietes magnetiques ont ete deduites de mesures de magnetometrie a squid, d'effet kerr magneto-optique et de microscopie a force magnetique. La texture de la couche tampon de pt determine grandement celle de la couche d'alliage. Les mecanismes mis en jeu lors de la croissance des couches co#1#-#xpt#x par co-depot et la relation entre l'ordre chimique dans la couche et l'anisotropie magnetique sont bien etablis. Les couches deposees a haute temperature sont essentiellement constituees de regions 002 ordonnees separees par des parois d'antiphase larges, mouillees par le desordre, et de grains colonnaires 111. L'aimantation des films passe progressivement d'une orientation dans le plan a une orientation hors du plan lorsque la temperature de depot augmente. L'energie d'anisotropie magnetocristalline uniaxiale augmente avec le degre d'ordre apparent et atteint la valeur tres elevee de 35. 10#6 ergs. Cm#-#3. Le champ coercitif, pour lequel une valeur maximale de 3. 5 koe a ete obtenue sur la couche preparee a 410c, revele une sensibilite a la presence des grains 111. La taille des domaines magnetiques dans l'etat desaimante (300 nm) est compatible avec le modele de kooy et enz. L'energie de migration mesuree par diffusion inelastique de neutrons dans le monocristal massif copt#3 (h#m1. 4 ev) montre clairement que l'apparition de l'ordre chimique dans les couches d'alliages co#1#-#xpt#x, qu'il s'agisse des couches copt etudiees ici (e#a = 0. 28 ev) ou des couches co#3pt et copt#3 (e#a = 0. 30. 5 ev), ne resulte pas d'un phenomene de diffusion en volume, mais de diffusion entre couches superficielles intervenant durant le depot. La mesure de l'ordre a courte distance par diffusion diffuse de neutrons pour le monocristal massif copt#3 a permis la determination, par cvm inverse, des energies d'interaction de paires jusqu'au sixiemes voisins.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 167 P.
  • Annexes : 108 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.1998;3003
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.