Les recepteurs de l'ocytocine et de la vasopressine de type v#1#a dans le rein : etude radioautographique chez le rat et divers mammiferes dont l'humain

par MARIE-PIERRE ARPIN BOTT

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de MARIE-JOSE FREUND MERCIER.

Soutenue en 1998

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le rein est l'organe peripherique essentiel dans le maintien de l'homeostasie. La fonction de concentration urinaire depend d'une architecture renale particuliere et de la combinaison de plusieurs effets hormonaux, dont ceux de l'ocytocine (ot) et de la vasopressine (vp). Si l'augmentation de la permeabilite a l'eau du canal collecteur via les recepteurs v#2 est bien connue, l'intervention de l'ot et de la vp via les recepteurs v#1#a dans la regulation de la fonction renale est egalement suggeree. Ces effets impliquent l'existence de recepteurs specifiques de ces neurohormones dans le rein. La localisation des sites de liaison ot et v#1#a est etudiee par historadioautographie a l'aide d'antagonistes radioiodes specifiques des recepteurs ot et v#1#a dans le rein de rat, lapin, souris et merione au cours de l'ontogenese et dans le rein humain adulte. Des variations de l'expression des recepteurs sont recherchees apres induction d'une ischemie renale aigue et d'un diabete experimental. L'etude pharmacologique par radioautographie quantitative sur plan films chez le rat montre l'existence de 2 sous-types de recepteurs ot dans le cortex et la medulla alors que les recepteurs v#1#a ont des caracteristiques identiques dans les 3 zones etudiees. Dans toutes les especes, des sites de liaison v#1#a sont observes dans le systeme collecteur cortical et dans les vaisseaux et des sites de liaison ot et/ou v#1#a dans l'appareil juxtaglomerulaire. Dans le rein humain, les sites ot et v#1#a colocalisent dans le systeme collecteur cortical. Un marquage ot et v#1#a est detecte dans certaines especes sur les branches greles de l'anse de henle et le canal collecteur de la medulla interne et de la papille. D'autres structures sont marquees specifiquement chez une espece donnee. D'apres leur localisation et leur fonction dans le rein, les recepteurs ot et v#1#a pourraient etre impliques dans la regulation adaptative a long terme du pouvoir de concentration urinaire dans les differentes especes etudiees.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 VOL., 183 P.
  • Annexes : 170 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.