La poly(adp-ribose)polymerase : analyse mutationnelle de son domaine de liaison a l'adn ; reponses cellulaires aux dommages dans l'adn a l'aide de cellules et de souris deficientes

par CARLOTTA TRUCCO

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Josiane Menissier de Murcia.

Soutenue en 1998

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La poly(adp-ribose) polymerase (parp) est une enzyme nucleaire, impliquee dans la reponse cellulaire aux dommages generes dans l'adn par des agents genotoxiques, tels que les agents alkylants et les radiations ionisantes. En se fixant sur les coupures de l'adn, la parp catalyse la formation d'un polymere d'adp-ribose, greffe de maniere covalente sur la parp elle-meme ou sur des proteines nucleaires acceptrices. Afin d'explorer la fonction de liaison a l'adn dont depend l'activite catalytique de la parp, nous avons selectionne, par mutagenese aleatoire du domaine de liaison a l'adn (dbd), des proteines recombinantes criblees pour leur perte d'activite catalytique. Ces proteines portant une mutation ponctuelle sur le dbd conservent encore leur capacite a lier l'adn et a dimeriser. Afin de mieux comprendre le role physiologique de la parp, nous avons etabli dans un premier temps des lignees cellulaires surexprimant constitutivement le dbd, mutant dominant-negatif, qui inhibe l'activite de l'enzyme. Les lignees generees montrent une sensibilite aux agents alkylants qui se traduit par une augmentation du temps de doublement, une diminution de la survie cellulaire, une augmentation d'echanges de chromatides soeurs et une accumulation des cellules dans la phase g2/m du cycel cellulaire 24 heures apres le stress genotoxique. Dans un deuxieme temps, nous avons genere des souris deficientes en parp par l'inactivation du gene. Les souris parp -/- sont viables et ne possedent pas d'anomalies macroscopiques. Par contre, elles sont extremement sensibles aux agents genotoxiques comme les radiations ionisantes et le methyl-nitroso-uree (mnu). Un defaut dans la reparation par excision de base a ete mis en evidence dans les cellules deficientes en parp. De plus, les cellules parp -/- montrent une instabilite genomique elevee, un arret du cycle cellulaire en phase g2/m et le declenchement plus rapide du processus apoptotique concomitant a une accumulation de la proteine p53, apres traitement aux agents alkylants monofonctionnels. Ces resultats suggerent que la parp est impliquee dans la reparation par excision de base.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 151 P.
  • Annexes : 250 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.