Regulation du gene cactus au cours de la reponse immunitaire de la drosophile

par Emmanuelle-Nolwenn Nicolas

Thèse de doctorat en Sciences de la Vie

Sous la direction de Bruno Lemaitre.

Soutenue en 1998

à l'Université Louis Pasteur (Strasbourg) .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Chez la drosophile, une blessure septique ou une infection microbienne induit une tres forte augmentation de l'expression de genes codant pour des peptides antimicrobiens. Ces peptides synthetises dans le corps gras, l'analogue fonctionnel du foie chez les mammiferes, sont secretes dans l'hemolymphe ou ils detruisent les germes infectieux. La production de peptides antibacteriens joue un role essentiel dans la protection contre les infections bacteriennes et fongiques chez les insectes. Nos travaux ont permis d'isoler les premieres mutations affectant l'expression des genes codant pour ces peptides. Ils ont egalement permis de mettre en evidence une cascade, la voie toll, impliquee dans le controle de certains des genes codant pour les peptides antimicrobiens. Cette cascade initialement decrite pour son role dans la formation de l'axe dorso-ventral de l'embryon de drosophile, presente de fortes similarites avec une des voies de singalisation de nf-b chez les mammiferes. Nf-b est un transactivateur de la famille rel qui gouverne l'expression de nombreux genes de la reponse immunitaire et inflammatoire. Ainsi, nos travaux demontrent que la voie toll est une voie de signalisation ancienne impliquee dans les mecanismes de defense chez les mammiferes et les insectes. Nous avons poursuivi ce travail en etudiant la regulation d'un des elements de cette cascade. Cactus, au cours de la reponse immunitaire de la drosophile. Cactus possede un homologue chez les mammiferes, ib, qui a fait l'objet de nombreuses etudes et joue un role essentiel dans le controle du facteur de transcription nf-b. Notre travaux montrent le gene cactus est induit apres blessure septique. Cette induction est controlee par la voie toll indiquant que l'expression de ce gene est autoregulee. De plus, nous observons que, comme ib, la proteine cactus est degradee puis resynthetisee en reponse a une blessure septique. Pris dans leur ensemble, nos travaux montrent que les voies de signalisation qui gouvernent l'expression des genes codant pour les peptides antimicrobiens chez la drosophile presentent de similarites frappantes avec les cascades controlant l'activation des genes induits au cours de la reponse immunitaire de phase aigue des mammiferes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 175 P.
  • Annexes : 223 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.1998;2875
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.