Contrat, règle et coordination interne dans la théorie de la firme

par Magali Chaudey

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Maurice Vincent.

Soutenue en 1998

à Saint-Etienne .


  • Résumé

    La théorie de la firme propose deux représentations alternatives de la coordination interne : une représentation transactionnelle qui privilégie une analyse de la coordination interne à partir du concept de contrat, et une représentation organisationnelle qui présente la règle comme un concept fédérateur des approches organisationnelles de la coordination interne. L'approche transactionnelle de la coordination interne se développe à partir d'un approfondissement de la théorie néoclassique standard de la firme et de l'individu par l'introduction des hypothèses de rationalité allocative (et limitée) et d'information imparfaite. Trois étapes marquent la construction d'une approche transactionnelle de la coordination interne. La première étape est celle initiée par R. Coase qui propose une analyse de la spécificité des relations intra-firme (relations autoritaires). Dans une deuxième étape l'analyse coasienne connait deux approfondissements celui de la théorie des "noeuds de contrat" qui présente une analyse de la coordination interne à partir d'une différenciation des fonctions de propriété et de contrôle, et celui de O. E. Williamson qui voit dans la hiérarchie une manifestation de la spécificité des relations autoritaires, et une modalité de maitrise des comportements opportunistes. La troisième étape consiste à associer une analyse contractuelle de la coordination interne à une analyse coopérative. Mais les limites que rencontre l'approche transactionnelle de la coordination interne révèlent la nécessité de réfléchir à une représentation de la coordination qui place la firme, et non la transaction, au coeur de la problématique de recherche et impose le passage d'une analyse en terme d’équilibre à une analyse en terme de processus

  • Titre traduit

    Contract, rule and internal coordination in the theory of the firm


  • Résumé

    The theory of the firm proposes two alternative representations of internal coordination : a transactional representation which adopts an analysis of the internal coordination from the concept of contract, and an organisational conception which presents rule as a federative concept of organisational approaches of internal coordination. The transactional approach of internal coordination develops from an indepth analysis of the standard neoclassical of the firm and individual by introducing two hypotheses : allocative (and bounded) rationality and imperfect information. Three stages are necessary to build this transactional conception of internal coordination. The first one is initiated by R. Coase who proposed an analysis of the specificity of intra-firm relations (authoritative relations). In a second stage, coasian analysis is studied thoroughly in two directions : the theory of "nexus of contracts" which presents an analysis of internal coordination from a differenciation between functions of control and property ; O. E. Williamson's analysis who saw in hierarchy an institutional form of authoritative relations and a solution to control opportunist behaviors. The third stage proposes to associate a contractual analysis of internal coordination and a co-operative conception of the firm. The transactional approach meets some limits which impose to develop an alternative conception of internal coordination which presents the firm, and no the transaction, as a central concept of research and imposes to evolve from an analysis of equilibrium to a procedural one. Three stages induce to build this organisational analysis of internal coordination. The first one presents common hypotheses of the different representative theories : the behaviorist theory and the evolutionist theory. These hypotheses are procedural rationality and incertainty which induce to develop an analysis of internal coordination from observation of individual behaviors of decisions. The second stage confirms a convergence of analysis by introducing rule as federative concept to deal with internal coordination. Lastly, the third stage studies more precisely internal coordination and characterizes the dynamic which guides emergency, diffusion and evolution of rules

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (382 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 419 références bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Section Droit, Lettres, Sciences économiques et humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.