Etude électrophysiologique des effets des ligands sigma sur l'activité électrique de la cellule mélanotrope

par Olivier Soriani

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Lionel Cazin.

Soutenue en 1998

à Rouen .


  • Résumé

    Notre étude porte sur l'effet des ligands sigma sur l'activité électrique des cellules mélanotopes du lobe intermédiaire de l'hypophyse de grenouille en culture primaire. Les données obtenues démontrent que l'activation des récepteurs sigma par des ligands sigma spécifiques comme la (+)pentazocine et le DTG, augmente le taux de calcium intracellulaire par trois mécanismes distincts : i) une dépolarisation membranaire induite par la réduction d'un courant potassique de type M, et probablement d'une autre conductance potassique de fond, insensible au potentiel, ii) une augmentation de la fréquence et de la durée des potentiels d'action faisant suite à la réduction de deux conductances potassiques activées par le potentiel, le courant de la rectification retardée (I K ( V )) et le courant transitoire sortant (I A) et iii) une potentialisation des courants calciques dépendants du potentiel. Ainsi, les ligands sigma exercent un effet stimulateur sur l'activité électrique des cellules mélanotropes, par l'intermédiaire d'une protéine G sensible à la toxine cholérique. L'inhibition très rapide des conductances potassiques serait responsable d'une libération instantanée de l'α-MSH, alors que la potentialisation à plus long terme des conductances calciques pourrait être à l'origine d'une augmentation prolongée de la sécrétion. En conclusion, notre étude démontre pour la première fois un effet direct des ligands sigma sur les cellules mélanotropes. En outre, nos travaux apportent également pour la première fois, un argument fonctionnel en faveur d'une interaction entre les récepteurs sigma et une protéine Gs.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (287 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 303 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 98/ROUE/S100
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 98/ROUE/S100
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.