Implication du système sérotoninergique dans la régulation de la dépendance à l'alcool

par Saloua Hammoumi

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire

Sous la direction de Martine Daoust.

Soutenue en 1998

à Rouen .


  • Résumé

    Nous avons, dans un premier temps, comparé les taux basaux des ARNm codant pour le 5-HTT et les recepteurs 5-HT 1A au niveau central entre les rats Fawn-Hooded (FH) et les rats Sprague-Dawley (SD) en utilisant la technique de RT-PCR compétitive. Chez les rats FH, nous avons montré une augmentation du taux basal d'ARNm codant pour le 5-HTT dans le noyau du raphé antérieur (12. 09 ± 0. 55 vs. 2. 77 ± 0. 48, p < 0. 001) et une diminution des taux de transcrits codant pour les récepteurs 5-HT 1A dans l'hippocampe (0. 45 ± 0. 04 vs. 0. 78 ± 0. 02, p < 0. 05), comparés aux rats SD. En revanche, dans le noyau du raphé antérieur, il n'y a pas de différence significative des taux de transcrits codant pour le récepteur 5-HT 1A entre les deux souches de rats (0. 9 ± 0. 04 vs. 1. 11 ± 0. 03). L'alcoolisation chronique par inhalation induit une diminution de la transcription du gène du 5-HTT dans le noyau du raphé antérieur chez les deux souches de rats (38% vs. 58%, p < 0. 001). Chez les rats SD, l'alcoolisation chronique induit une réduction de la transcription du gène 5-HT 1A au niveau de l'hippocampe (0. 78 ± 0. 03 vs. 0. 45 ± 0. 04, p < 0. 01), alors qu'une augmentation des taux d'ARNm codant pour ce récepteur est observée dans le noyau du raphé antérieur (0. 9 ± 0. 07 vs. 1. 42 ± 0. 14, p < 0. 01). Chez les rats FH, aucune variation des taux d'ARNm codant pour le récepteur 5-HT 1A dans les deux structures cérébrales n'a été détectée après alcoolisation chronique. Dans un deuxième temps, nous avons recherché une association entre les polymorphismes des gènes du 5-HTT et du récepteur 5-HT 1A avec la dépendance alcoolique. Nous avons mis en évidence une augmentation significative de la fréquence de l'allèle « S » du polymorphisme fonctionnel 5-HTTLPR chez les sujets alcoolo-dépendants relativement aux témoins (45,5% vs. 29%, Chi-2 = 6. 33, p = 0. 0081). Il n'y a pas de différence significative dans la fréquence des allèles des autres polymorphismes des gènes du 5-HTT et du récepteur 5-HT 1A entre les deux populations. Nos résultats suggèrent que l'allèle « S » est un facteur de risque génétique dans le développement de la dépendance alcoolique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (162 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 356 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 98/ROUE/S093
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 98/ROUE/S093
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.