Etude de l'expression des récepteurs des cytokines par les cellules hématopoïétiques : aspects cellulaires et moléculaires

par Catherine Lévêque

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-Pierre Vannier.

Soutenue en 1998

à Rouen .


  • Résumé

    La différenciation et la prolifération des cellules souches hématopoïétiques sont modulées par différents facteurs de croissance. Ces facteurs agissent par l'intermédiaire de récepteurs membranaires pour transmettre un signal intracellulaire. L'expression d'un récepteur rend la cellule qui l'exprime sensible au facteur correspondant. Pendant la maturation cellulaire, l'acquisition de l'expression de certains récepteurs est le reflet de ce phénomène. Mais, est-ce la différenciation cellulaire qui engendre l'expression des récepteurs des cytokines et/ou est-ce l'expression des récepteurs des cytokines qui entraîne la différenciation cellulaire? Les cellules des lignées TF-1 et U-937 ont permis la mise au point des techniques de biologie cellulaire (cytométrie en flux, immunocytochimie) et moléculaire (RT-PCR) pour la détection des récepteurs de l'IL-3 et du G-CSF. Une première étude sur les monocytes du sang périphérique a mis en évidence la modulation de l'expression du récepteur de l'IL-3 sous l'effet de différentes cytokines. L'IL-4 et l'IL-13 augmentent l'expression de ce récepteur sur les monocytes. Pour l'IL-4, cette expression est dépendante du temps d'incubation et de la concentration en cytokine. L'IL-10 et le TGF-β diminuent cette expression. En revanche, l'OSM et le LIF n'ont pas d'effet. L'expression de ce récepteur peut être régulée positivement ou négativement sous l'effet de différentes cytokines, rendant les cellules plus ou moins sensibles à l'IL-3. Une seconde étude sur les cellules souches hématopoïétiques CD34 + du sang de cordons ombilicaux n'a pas montré de variations significatives dans l'expression du récepteur de l'IL-3 en présence ou absence d'IL-4 avec la technique de cytométrie en flux. L'IL-4 sur les cellules souches hématopoiétiques ne fait pas apparaître de récepteur de l'IL-3 à la surface cellulaire. Pourtant, elle augmente le nombre absolu de cellules CD34 +, comme l'IL-6 et le SDF-1.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (350 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 650 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 98/ROUE/S047
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 98/ROUE/S047
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.