La N-glycosylation chez les plantes. Etude d'une glycoprotéine modèle : la phytohémagglutinine

par Catherine Rayon

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Patrice Lerouge.

Soutenue en 1998

à Rouen .


  • Résumé

    La production de protéines d'intérêt thérapeutique dans des plantes transgéniques suppose que la cellule végétale soit capable d'effectuer les modifications post-traductionnelles, en particulier la N-glycosylation, indispensables à la biosynthèse d'une protéine biologiquement active et stable. Les données actuelles relatives à la N-glycosylation des protéines végétales étant encore parcellaires, nous avons cherché à réaliser une analyse comparée de la biosynthèse et la maturation des N-glycannes dans différents systèmes constitutifs du règne végétal et au sein de différents organes d'une même plante. Nous avons pour cela exprimé de façon recombinante une glycoprotéine modèle végétale, la phytohémagglutinine de haricot (PHa) dans différents systèmes végétaux. Cette étude a nécessité préalablement la mise au point d'un ensemble de stratégies permettant d'établir de façon qualitative et quantitative la N-glycosylation d'une glycoprotéine végétale. Ainsi, après expression de la PHa dans un système végétal transformé (plante, cellules en culture) via Agrobacterium tumefaciens, la PHa recombinante est isolée par chromatographie d'affinité, puis analysée sur empreinte au moyen de sondes spécifiques. Ensuite les N-glycannes sont libérés et analysés par chromatographie et spectrométrie. Cette étude a permis d'établir que les processus de glycosylation d'une glycoprotéine vacuolaire sont conservés dans les différents systèmes végétaux étudiés et au sein des différents organes d'une plante. Par ailleurs, cette stratégie d'analyse a été appliquée à l'ensemble des N-glycannes associés aux protéines d'Arabidopsis thaliana, plante de référence dans le domaine végétal et chez un mutant d'A. Thaliana affecté dans les processus de glycosylation. Cette étude a permis de démontrer les potentialités des stratégies développées au cours de cette thèse pour l'étude de mutants végétaux.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (161 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 149 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 98/ROUE/S007
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 98/ROUE/S007
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.