Le régionalisme en Espagne : l'exemple de la Cantabrie

par Emmanuelle Simon

Thèse de doctorat en Études ibériques

Sous la direction de Albert Bensoussan.

Soutenue en 1998

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Traitant du processus de régionalisation de la Cantabrie dans le système des communautés autonomes en Espagne, l'auteur de cette thèse est conduite, a partir de l'idée de région, a aborder cette question par l'analyse conceptuelle, l'histoire, l'étude des mouvements régionalistes et par la représentation que les Cantabres, depuis le XIXe siècle, ont de cette partie de l'Espagne. La réflexion sur les mots, tels que "nation" et "région" en particulier, révèle leur flou sémantique. Il a donc été nécessaire pour en bien comprendre les emplois, les utilisations, d'analyser leur histoire en Europe occidentale a travers les mouvements nationalistes et régionalistes. Une telle approche nous révèle toute la part de construction idéologique des phénomènes ici étudiés. Ceux-ci sont analyses, en ce qui concerne l'Espagne, dans leur chronologie. Ce qui permet de montrer la naissance et l'évolution d'une région aux contours géographiques et humains fluctuants et incertains dans un ensemble politique historiquement plutôt pluraliste. La création, en 1982, d'une autonomie en Cantabrie, se trouve ainsi inscrite dans un courant plus général en Europe dont l'Espagne, consciente de sa diversité, a traduit les effets par la constitution d'un état combinant centralisme et autonomie régionale. Cette réalisation est également le résultat de décennies, spécialement en catalogne et au pays basque, de militantisme nationaliste et régionaliste. Celui-ci est approfondi par l'étude du mouvement en Cantabrie depuis le XIXe siècle révélant ainsi la formation de l'identité cantabre - peut-on même aller jusqu'a dire son "invention" ? - dont le fondement est recherche dans la nature, l'histoire, le folklore, l'architecture, la littérature, etc. Aujourd'hui, la région est une réalité politique. Que représente-t-elle pour ses habitants ? La question leur a été posée, les résultats de l'enquête révélant, pour une majorité d'entre eux, leur pluri appartenance : locale, cantabre, espagnole et européenne

  • Titre traduit

    Regionalism in Spain : the case of Cantabria


  • Résumé

    The purpose of this thesis is to analyze the process of regionalization of Cantabria within the system of the autonomous communities in Spain. Starting from the idea of region, the author is led to treat this question through conceptual analysis, history, the study of regionalistic movements and through the representations of this area of Spain the inhabitants of Cantabria have developed since the 19th century. The study of concepts such as "nation" and "region" shows how blurred those notions are. In order to clarify them, it was then necessary to analyze their evolution through similar nationalistic and regionalistic movements in Western Europe. Such an approach puts light on the part played by ideological construction. As far as Spain is concerned, those phenomenons are studied in their chronology. This leads to bring out the birth and development of a region whose human and geographical boundaries were changing and unsettled, in a fairly pluralistic political context. The creation in 1982 of an autonomous region in Cantabria is hence part of a more general trend in Western Europe within the framework of a Spanish state where centralization and autonomy are mixed. This creation is also the result of a long period of nationalistic and regionalistic militancy, particularly in Catalonia and the Basque country. The study of nationalistic and regionalistic trends in Spain gets deeper into the presentation of this movement in Cantabria since the 19th century. It follows the setting up of Cantabrian identity - may be one could even go as far as to say its "invention" - based on "nature", history, folklore, architecture, literature, etc. To-day, the region of Cantabria is a political reality. What does it mean for its inhabitants ? They were asked that question, the results of the survey show the plurality of their belongings : local, Cantabrian, Spanish and European

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2003 par l'Harmattan à Torino, Budapest, Paris

Le régionalisme en Espagne : l'exemple de la Cantabrie


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (549-[60] p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 233 ref. Bibliogr. p. 541-549

Où se trouve cette thèse ?