Jean Cocteau : danse et poésie

par Marie Françoise Jourdan Gledel

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jacques Dugast.

Soutenue en 1998

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Jean Cocteau, poète aux écritures multiples, intègre très tôt l'art chorégraphique dans sa création poétique. Ainsi, réalités quotidiennes sublimées, décalages rythmiques, figures emblématiques et autres thèmes ou motifs récurrents se répondent de poésies en ballets. Cette interaction danse poésie a un retentissement certain dans son oeuvre, lui assurant une profonde cohésion. La poésie devient chez Cocteau une force vitale imprégnant le monde, force que seul le poète medium peut capter. Puisant aux diverses sources du mysticisme, jean Cocteau développe une vision d'un univers pluridimensionnel de mondes emboîtés à l'infini, abolissant toute notion de temps, simple reflet de l'emboîtement des espaces. Hésitant entre secret et explications, l'attitude paradoxale de Cocteau déroute la critique et donne naissance a de nombreux malentendus. Cocteau, fascine par la création chorégraphique, perpétue pourtant à sa manière une tradition française du ballet théâtre. A son exemple d'autres écrivains (Claudel, Cendrars, Picabia, Valery, Gide) vont tenter l'aventure et ce mouvement, particulièrement manifeste dans l'entre-deux guerres ravive les questionnements sur la relation entre danse et poésie et sur la pureté en art.


  • Résumé

    Jean Cocteau, poet with numerous types of writing, very early integrated choregraphic art into his poetic creation. That way sublimated daily reality, symbolic characters and many other recurrent themes and patterns can be found again and again both in his poems and ballets. This interaction between poetry and dance had definite repercussions in his works leading to a deep cohesion. Poetry became in Cocteau's works a strength that filled the whole world and that only the poet as a medium could fully grasp. Drawing from the various sources of mysticism, Cocteau develops a view of a 'pluridimensional' universe made of worlds that endlessly fit together, abolishing the concept of time, reflecting merely the interlocking of space. Vacillating between secrecy and explanations, Cocteau's paradoxical choices dismayed the critics and gave birth to many misunderstandings. And yet in his own way Cocteau, fascinated by the choregraphic creation, carried on the French traditions of 'ballet-theatre'. Following his example, other writers (Claudel, Cendrars, Picabia, Valery, Gide) tried the adventure and this movement which was most patent between the two wars reopens the debate on the relation between dance and poetry and on the purity in art

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., (500 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 233 ref. Bibliogr. p. 412-432. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 1998/36
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.