La personne face à sa préhistoire : l'asomasie ou le concept de soma à l'épreuve de l'autisme et des psychoses infantiles

par Ch. Quimbert

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jean Gagnepain.

Soutenue en 1998

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Il s'agit dans cette thèse d'étudier la capacité qu'a le concept de soma, élaboré par J. Gagnepain dans le cadre de la théorie de la médiation, à rendre compte de la clinique de l'autisme, des psychoses infantiles, de certaines déficiences mentales. Pour ce faire sont étudiés : - tout d'abord comment les grands courants théoriques de ces dernières décennies (psychanalyse anglo-saxonne, psychanalyse lacanienne, théories cognitives, théories biochimiques) se positionnent épistémologiquement face a la clinique concernée. - comment la théorie de la médiation, a partir d'une analyse du langage chez l'autiste, puis de l'ensemble de la sémiologie du syndrome décrit par l. Kanner, conçoit spécifiquement l'autisme comme une pathologie du mode de communication caractéristique de l'enfance permise par la fonction somatique. - la complexité de la fonction somatique dont le dysfonctionnement concerne, en de nombreux cas, les psychoses infantiles. Ceci m'amènera à positionner différemment au sein de cette même fonction la clinique de l'autisme des psychoses infantiles et à m'interroger sur le mode d'influence de l'environnement ainsi rendu possible. - comment le trouble ne coïncide pas avec l'individu qui le porte mais raisonne dans l'enfant inaugurant le premier moment de la dialectique de la personne constitutive du social. La responsabilité des parents - et non la culpabilité - se trouve obligatoirement interrogée, tout comme celle des professionnels concernes, dans une déontologie dont je tente d'indiquer les fondements et les conséquences sur la prise en charge des pathologies concernées


  • Résumé

    This thesis is a study of how the concept of "soma", defined by J. Gagnepain within the framework of the mediation theory, can explain the cases of autism, the infantile psychosis and some types of mental deficiencies. To do so, I have studied : - first, how the main theory of recent years (English psychoanalysis, Lacan psychoanalysis, cognitive theory, biochemical theory) rank epistemologically regarding autism. - how the mediation theory, from an analysis of language, than from the whole semiology of the syndrome described by l. Kanner, specifically views autism as a pathology of communication, characteristic of childhood resulting from the soma. - the complexity of the soma whose dysfunction results, in many cases, in infantile psychosis. This has led me to place, within this same function, autism separately from childhood psychosis and thus, to question the possible influence of the environment. - How the pathological condition does not coincide with the affected person, but in a chid, it is located in the first step of the social dialectical process. The responsability of parents, not culpability, is always questioned, as much as that of professionals involved, in a deontology of which I try to show its foundations and consequences on the management of pathologies concerned

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., (525 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 165 ref. Bibliogr. p. 515-525

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 1998/14/1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.