Paroles d'acteurs et logiques d'institution : la competence des agents du fisc. les services exterieurs de la direction generale des impots en bretagne.

par Bruno Tilly

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de JOSEPH FONTAINE.

Soutenue en 1998

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Quelle est la nature de l'echange - si echange il y a - entre l'agent public et son univers professionnel ? comment se construit le sens de l'interaction acteur-institution, et quelles sont les conditions de sa transformation ? c'est par ces questions qu'est aborde le sujet de cette recherche, qui a ete effectuee au sein des services exterieurs bretons de la direction generale des impots. Pour essayer d'y repondre, l'auteur propose, dans son introduction, une reflexion sur l'histoire de la dgi depuis 1948 et sur l'organisation actuelle des services fiscaux, a la lumiere de l'ideal-type weberien de bureaucratie. Cette reflexion le conduit a envisager l'agent des impots comme << acteur concret >> et a situer la question du changement institutionnel dans le cadre d'une << histoire effective >> des acteurs. Aussi, cette these privilegie-t-elle l'etude des methodes de raisonnement pratique que les individus mettent en oeuvre dans leur vie quotidienne, et cette orientation ethnomethodologique debouche sur une reflexion neoinstitutionnaliste, d'orientation cognitiviste. La notion de competence, prise dans son acception linguistique, est utilisee ici comme fil conducteur, et la methodologie retenue, basee en grande partie sur l'exploitation de materiaux d'enquete, de temoignages et de nombreuses experiences d'observation participante, apparait particulierement adaptee a ce dessein. Dans la premiere partie, la competence des agents est d'abord analysee comme capacite de cadrage. Cadrage dans la mesure ou les acteurs disposent d'un sens pratique qui leur permet de participer a la construction de l'espace des possibles. Cadrage egalement dans la mesure ou ces memes acteurs acquierent le sens du jeu, a travers un exercice subtil de typification des roles et de routinisation des enjeux. Cette habilitation discrete de l'acteur est confirmee au stade de la socialisation. La deuxieme partie montre que l'institution fiscale organise un certain nombre de mini-rituels d'identification qui constituent, non pas des matrices implacables de perception, mais les cadres d'une conversation identitaire. En outre, l'analyse des histoires de vie revele que les trajectoires d'acteurs se caracterisent avant tout par leur aptitude a combiner les logiques antagonistes. Parallelement, ces recits d'acteurs exhibent des styles de discours qui se naturalisent dans l'expression meme des logiques ins


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 686 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 382 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TGRENN1998/22/1-2
  • Bibliothèque : Institut d'études politiques. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : AC 73 TIL

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.