"Union monétaire allemande : Fondements théoriques, application et conséquences"

par Thierry Cailleau

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Jacques Durand.

Soutenue en 1998

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Partant du constat que l'unification économique et monétaire allemande ne s'est pas déroulée de la manière escomptée, et compte tenu de leurs différences structurelles, l'objet de notre réflexion porte sur l'intéret qu'avaient les deux allemagne a s'unir. Elle étudie, d'un point de vue théorique et empirique, le cadre et les conséquences de cette union. Après un rappel des principaux aspects des théories de l'unification et une étude de leur adaptabilité au cas allemand, la première partie s'achève par une estimation d'un taux de conversion. Cette partie s'inspire des développements concernant les projets d'union monétaire. L'interet de cette référence apparait double. D'une part, elle met en évidence les principes sous-jacents a une union monétaire. D'autre part, cette référence sert a comparer ces critères d'integration et les situations dans lesquelles se trouvaient les deux allemagne, et a estimer les conditions dans lesquelles elles pouvaient s'unir. Les contradictions mises en évidence servent, dans la seconde partie, a analyser les conséquences induites par ces choix. L'adoption d'un taux de conversion de déséquilibre a renforcé l'asymétrie des chocs et a amplifié la destabilisation économique, monétaire et financière. Ce phénomène semble attesté par deux études économétriques, l'une portant sur la destabilisation de la demande de monnaie, l'autre portant sur la dynamique de l'ajustement du marché de l'emploi. La première met en relief une perte partielle du contrôle de la politique monétaire de la banque centrale. La seconde, appliquant le modèle de M. Allais, permet de dégager la prépondérance du chomage dit technologique dans l'augmentation du sous-emploi allemand enfin, nous avons mis en exergue les dérapages du cout de l'intégration et comment les déficits publics allemands sont devenus des déterminants a part entière du niveau des taux d'intérêt. Malgré un cadre d'analyse particulier, cette démarche présente l'intérêt de remettre en évidence l'importance des conditions d'intégration, et de voir qu'une union monétaire, quelle qu'elle soit, est toujours possible, a condition "d'y mettre le prix".

  • Titre traduit

    German monetary union : theoretical fundamentals, application and consequences


  • Résumé

    Given the report that the german economic and monetary unification has not progressed in accordance with the pattern expected, and taking into account their sructural differences, the object of our review centres on the attraction that unification held for each of the german states. From a theoretical and empirical point of view, it looks at the framework and consequences of this union. After a review of the principal aspects of unification theories and a study of their adaptability in the context of german case, the first part ends with an conversion rate estimation. This aspect is inspired by the developments concerning the monetary union projects. The signifiance of this reference appears twofold on the one part, it brings the underlying principles of a monetary union to light. On the other hand it serves to compare this integration criteria and the situations in which the two german states found themselses and to estimate the conditions in which they could unite. The highlighted contradictions serve, in the second part, to analyse the consequences entailed by these choices. The adoption of an unbalanced conversion rate has reinforced the shocks asymmetry and has amplified the loss of economic, monetary and financial stability. This phenomenon seems justified by two econometric studies, one based on the loss of stability in money demand, the other based on the employment market adjustment dynamics. The first hightlights a partial loss of political and monetary control by the central bank the second, applying M. Allais model, emphasizes the predominance of the so-called technological unemployment amongst the increase of the german underemployment finally, we have underlined the increase of the integration price and the way in which the german public deficits have become the sole determinants of interest rates levels. Despite a specific framework analysis, this approach presents the significance of re-stating the importance of the integration conditions, and of seeing that a monetary union, whatever that may be, is always possible, on the condition that you "pay for it".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 294 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 320 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rennes 1. Service commun de la documentation. BU Centre.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Rennes 1. Service commun de la documentation. BU Centre.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TGRENN1998/5

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque et appui à la science ouverte. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1201-1998-5
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.