Dynamique vegetale d'un ecosysteme prairial soumis a differentes modalites de paturage exemple des communaux du marais poitevin

par Bernard Amiaud

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jan-Bernard Bouzillé.

Soutenue en 1998

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Au sein des marais de l'ouest de la france, la creation de polders geres en paturage collectif depuis le xieme siecle a entraine la genese d'un ecosysteme prairial saumatre. L'organisation spatiale de cet agroecosysteme est basee sur un modele micro-topographique herite des vasieres initiales et constitue de depressions inondables, de pentes intermediaires et de replats superieurs. La supression du paturage entraine une dynamique vegetale se traduisant par une homogeneisation du couvert vegetal due a la dominance de deux especes competitives (agrostis stolonifera et elymus repens). Malgre cette dominance, les especes apparues des les premieres phases de polderisation persistent et participent au maintien de la matrice prairiale. D'autres especes, qui entrent dans la composition des communautes prairiales, disparaissent : elles sont qualifiees d'especes satellites. Les differentes modalites de paturage (chargement animal et nature de l'herbivore) testees experimentalement engendrent egalement des variations de l'organisation spatiale du couvert vegetal. La dynamique vegetale depend a la fois de la nature de l'herbivore et de l'intensite de frequentation animale des communautes. Quel que soit le chargement, les equins paturent preferentiellement les depressions et les pentes. La dynamique s'accompagne du developpement d'elymus repens et d'especes ruderales sensu grime (1979) au niveau des replats peu frequentes, et de l'extension des sub-halophytes et des hemicryptophytes a rosettes sur les pentes tres paturees. Dans les depressions, l'impact du paturage semble limite par le facteur hydrique. Les bovins exercent un paturage plus homogene sur l'ensemble du systeme et l'intensite des reponses dynamiques evoquees est etroitement dependante du chargement. L'apparition des especes ruderales est liee a la creation de micro-perturbations due a l'activite des micro-mammiferes et aux depots d'excrements. Ces ouvertures dans le tapis vegetal favorisent leur recrutement et facilitent leur dynamique d'occupation spatiale. Le developpement des sub-halophytes et des hemicryptophytes a rosettes est dependant du pietinement animal et est vraisemblablement influence par le degre de salinite du sol.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 316 P.
  • Annexes : 317 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1998/143
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.