Selection de l'hote chez trybliographa rapae w. (hymenoptera : figitidae), parasitoide de la mouche du chou delia radicum l. (diptera : anthomyiidae) : perspectives d'application en lutte biologique

par NATHALIE NEVEU BERNARD GRIFFITHS

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Jean-Pierre Nénon.

Soutenue en 1998

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Trybliographa rapae w. Est un endoparasitoide solitaire des larves de delia radicum l. Se developpant aux depens des racines de cruciferes. Plusieurs aspects de la selection de l'hote chez ce parasitoide ont ete etudies au laboratoire. La selection du stade larvaire de l'hote par le parasitoide a ete etudiee en absence de choix et en situation de choix. Le parasitoide se developpe dans les trois stades larvaires de d. Radicum mais la ponte est plus elevee dans les deux derniers stades lorsque les trois stades sont presentes simultanement au parasitoide. La ponte dans le troisieme stade larvaire de l'hote accelere le developpement des descendants et augmente leur taille mais ne modifie pas la sex-ratio. Les signaux olfactifs impliques dans la localisation de l'hote et de son habitat par les femelles parasitoides ont ete determines a l'aide d'olfactometres lineaire et a quatre voies. Les resultats montrent que les odeurs derivees de l'hote ont un role limite. Parmi les odeurs testees, seule l'odeur des feces larvaires augmente l'activite locomotrice des femelles. Par contre, les odeurs derivees de la plante brassica sp ont un role important. Les femelles sont attirees par les signaux volatils emis par la plante lorsqu'elle est infestee au niveau de la racine par des larves de d. Radicum. Ces signaux qui sont emis non seulement localement au niveau de la racine endommagee, mais aussi de facon systemique au niveau des feuilles, sont des synomones induites par l'herbivore. La reponse aux signaux volatils emis par differentes plantes infestees a egalement ete etudiee en fonction de l'histoire individuelle des femelles. La reponse des femelles naives a l'odeur est significative, quel que soit l'age des femelles testees mais elle diminue avec l'age. Les femelles naives sont sensibles a l'odeur de toutes les cruciferes infestees testees. Par contre, apres une experience de ponte sur un complexe plante/hote donne, les femelles, dans la plupart des cas, preferent l'odeur de la plante experimentee, indiquant qu'un apprentissage est implique. Elles restent neanmoins sensibles aux autres plantes infestees en absence de choix. La signification adaptative des comportements de selection de l'hote par t. Rapae est discutee et les implications de ces travaux pour la mise en place d'une lutte biologique contre d. Radicum sont abordes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 129 P.
  • Annexes : 294 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1998/159
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.