Rythmicite circadienne endogene chez la caille : variabilites causalites fonctions

par Sophie Lumineau

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Catherine Guyomarc'h.

Soutenue en 1998

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les organismes sont soumis aux variations de l'environnement dans lequel ils vivent. Ils ont developpe des strategies adaptees a ces cycles exogenes dont les periodicites sont regulieres, en integrant des programmes copiant approximativement ceux des facteurs environnementaux. L'objectif de la these est de caracteriser la diversite phenotypique de la rythmicite circadienne et d'en apprehender les aspects causaux et fonctionnels. Pour cela, nous nous sommes interesses a la caille japonaise dont l'activite alimentaire, en conditions d'obscurite continue, montre une heterogeneite des caracteristiques rythmiques. Nous avons pu mettre en evidence une variabilite interindividuelle de la nettete de la rythmicite circadienne alimentaire. Cette heterogeneite nous a permis de realiser une selection d'individus de phenotypes divergeants pour ce trait. Nous avons donc pu constituer des pools experimentaux d'individus de rythme circadien alimentaire marque et d'individus de rythme circadien peu marque. Nous avons determine differents facteurs internes ou externes impliques dans causalite de la rythmicite circadienne. La nettete de la rythmicite a montre une augmentation avec le developpement sexuel et une diminution avec le vieillissement des oiseaux. En conditions de lumiere constante, nous avons observe une dissociation du rythme en deux phases d'activite, et une arythmie lorsque l'intensite lumineuse etait importante. L'administration de testosterone chez des arythmiques a provoque l'apparition de la rythmicite. Enfin, un cycle de melatonine exogene a pu synchroniser l'activite alimentaire de cailles en libre cours. Nous avons pu mettre en evidence certains aspects fonctionnels de la rythmicite circadienne. Les oiseaux de rythmes endogenes marques ont presente une importante capacite de synchronisation a un cycle photoperiodique. De plus, ils ont pu synchroniser a un rythme exogene de chants leur propre activite de chant, contrairement a leur activite alimentaire. Enfin, nous avons etabli une relation positive entre la rythmicite circadienne au stade juvenile et la rythmicite ultradienne au stade de cailleteaux. Des observations en milieu semi-naturel ont mis en evidence qu'une forte rythmicite ultradienne favorisait la synchronisation entre individus.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 259 P.
  • Annexes : 144 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1998/136
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.