Incidence de differents types de cages sur le bien-etre de la poule pondeuse

par CHRISTINE MOINARD

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de JEAN MICHEL FAURE.

Soutenue en 1998

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette etude a eu pour but d'objectiver l'impact de differents types de cages sur le <<<>bien-etre<>>> de la poule pondeuse. En effet, une nouvelle directive europeenne, visant a reglementer les techniques d'elevage, doit voir le jour en 1998, et il est indispensable de verifier avant toute prise de decision du bien fonde des modifications proposees. Pour l'evaluation du <<<>bien-etre<>>>, nous avons adopte une demarche pluridisciplinaire en suivant l'evolution de parametres sanitaires (mortalite, etat d'emplumement, solidite osseuse), des performances zootechniques (pourcentage de ponte, qualite de l'oeuf et consommation alimentaire), de parametres physiologiques (corticosteronne, rapport h/l, metabolisme osseux et musculaire) et de parametres comportementaux (observation directe et analyse detaillee d'enregistrement video, tests d'immobilite tonique, d'open-field et d'objet nouveau). L'etude a ete menee sur deux lots de poules logees dans 224 cages a raison de 4 poules par cage. 7 types de cages ont ete etudies : ils different par la surface (450, 600 ou 800 cm#2/poule), par la hauteur (40 ou 60 cm), et par des perchoirs (20 cm/poule dans la 1/2 des cages de 800 cm#2/60 cm). Principalement, il ressort que le cannibalisme augmente dans les grandes cages. La solidite des humerus est plus elevee chez les oiseaux loges dans les cages hautes. Les pourcentages de ponte sont identiques, mais les oeufs casses augmentent avec la surface de la cage et les perchoirs. La consommation alimentaire est plus elevee dans les cages hautes. Les activites des poules sont mange, boit, se toilette et observe. Elles utilisent l'espace supplementaire mais il n'y a pas d'enrichissement du repertoire comportemental et les comportements anormaux sont toujours presents. Les resultats des tests ne font pas apparaitre de difference quand aux reactions emotives des oiseaux. En conclusion, les faibles changements proposes par l'ue ont peu d'effet positif sur le <<<>bien-etre<>>> de la poule pondeuse. Si l'on considere par contre l'impact economique de ces transformations, nos resultats indiquent que les <<<>ameliorations<>>> proposees sont injustifiees. D'autres etudes doivent etre menees, pour mieux comprendre la perception que la poule a de son environnement, ainsi que l'ontogenese des comportements exprimes par la poule en cage.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 109 P.
  • Annexes : 213 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1998/6
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.